Juger les Hainonymous

L'anonymat  qui protège nos démocraties avec ses élections, ses journaux, sa justice...et ses citoyens, devient parfois une couverture pour le racisme le plus éhonté, sur lequel les juges devraient avoir un droit de regard, pour faire tomber certains masques sur Internet - au lieu de laisser les flics pratiquer impunément le contrôle au faciès aux abords des manifestations.                                                                                              

 Voir un enfant innocent se faire piétiner sauvagement par une armée en marche nous indigne tous. Crions sans attendre ! Mais entendre quotidiennement des milliers d'anonymes crier leur haine sur internet et en appeler au meurtre raciste doit également susciter notre indignation. Il faut en appeler à la responsabilité morale de tous ceux qui les protègent, les hébergent et les laissent prospérer. Car les armées ne marcheront peut-être pas sans leur soutien.                                                                                                  

Dans notre pays, la loi doit être la même pour tous. Ne laissons pas le FN nous dire "deux poids, deux mesures". La responsabilité des sites pro-palestiniens et pro-israliens doit être également mise en cause  - ce n'est pas une question d'import/export (si vendeuse apparemment), mais de civisme et surtout, vues les circonstances, de prévention des conflits.

La neutralité du Web n'ira pas sans modération.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.