Effondrement de la fréquentation hôtelière sur la Côte d’Azur.

L’observatoire Deloitte/In extenso ne peut que constater que ce mois de mai fut négatif quant à la fréquentation hôtelière en France. A peu près toutes les catégories d’établissements sont touchées, mais les résultats ne sont pas les mêmes en fonction des régions. Marseille, par exemple, accuse une hausse de 12 %.

Pourtant les nombreux ponts de ce mois de mai auraient du attirer une population touristique plus importante sur la Côte. Il n’en est rien : -7,1% pour le super économique, -4,6% pour l’économique, -0,5% pour le milieu de gamme, -2,8% en haut de gamme et même -2,8% en grand luxe.

ac-hotel-nice

C’est probablement parce que, mis à part les manifestations habituelles du mois de mai comme le Festival à Cannes et le Grand Prix à Monaco, il ne se passe rien de nouveau sur la Côte qui s’endort paisiblement sur ses acquis. Mais ces acquis sont hors de prix et ne font plus face à la concurrence étrangère.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.