Si vous avez besoin d’argent, téléphonez à Christine Lagarde ! Elle donne…

Elle vient d’être nommée présidente de la Banque Centrale Européenne en remplacement de Mario Draghi et tout le monde est content. Dorénavant elle va diriger l’euro à elle toute seule. Pourtant elle n’est pas économiste et n’a jamais dirigé une banque centrale, mais elle plait beaucoup à Angela Merkel. Et puis elle est la seule française nommée ces derniers jours à Bruxelles.

A l’origine elle a un atout : elle est parfaitement bilingue. Elle est avocate d’affaires et lobbyiste aux USA, puis directrice générale du FMI. Mais entre-temps elle a été ministre des finances de Nicolas Sarkozy et a été condamnée en 2016 par la Cour de justice de la République pour « détournement de fonds publics commis par un tiers et résultant de la négligence ». Comment vous avez oublié l’affaire Tapie qui, grâce à elle, a coûté 403 millions d’euros aux contribuables français ?

caricatures-christine-lagarde-international-monetary-fund-trial-cartoon-knin961-low

Mais sa condamnation est surprenante puisqu’elle sera dispensée de peine et que la condamnation ne sera même pas inscrite à son casier judiciaire du fait de sa réputation nationale et internationale… Elle n’assistera pas à son jugement et déclarera que c’est « une décision curieuse. Je suis accusée de négligence, mais pas condamnée ». Cynique non la nouvelle patronne de la banque européenne ? N’oublions pas que Bernard Tapie, Pierre Estoup, Maurice Lantourne, Stéphane Richard, Jean-François Rocchi et Bernard Scemama seront renvoyés en correctionnelle pour escroquerie en bande organisée. Mais Lagarde, faut pas toucher.

Lors des la perquisition organisée à son domicile on a trouvé une lettre adressée à Nicolas Sarkozy. Mediapart l’a publié : « Cher Nicolas, très brièvement et respectueusement, écrivait alors la ministre des finances. 1) Je suis à tes côtés pour te servir et servir tes projets pour la France. 2) J'ai fait de mon mieux et j'ai pu échouer périodiquement. Je t'en demande pardon. 3) Je n'ai pas d'ambitions politiques personnelles et je n'ai pas le désir de devenir une ambitieuse servile comme nombre de ceux qui t'entourent dont la loyauté est parfois récente et parfois peu durable. 4) Utilise-moi pendant le temps qui te convient et convient à ton action et à ton casting. 5) Si tu m'utilises, j'ai besoin de toi comme guide et comme soutien : sans guide, je risque d'être inefficace, sans soutien je risque d'être peu crédible. Avec mon immense admiration. Christine L. » C’est beau et on attend la suite des anti-mémoires de Nicolas pour avoir sa version.

En attendant, puisque Lagarde a donné à Tapie, n’hésitez plus. Si vous avez des soucis financiers la BCE et sa patronne vous donneront des euros.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.