Les trains privés vont démarrer sur la Côte d’Azur.

Parmi les trois régions sélectionnées il y a la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est dès le 1er décembre prochain que cette région organise un appel d’offres pour ouvrir à la concurrence les lignes de chemin de fer. Les premiers transports, sans sigle SNCF, rouleront en décembre 2022. Philippe Tabarot, le vice-président aux transports de la région SPACA, explique qu’il va y avoir deux propositions : une ligne Nice-Toulon-Marseille et une autre entre l’agglomération niçoise et la Côte d’Azur. Il rajoute « Nous étions sur un constat de 25% de trains en retard et 10% supprimés ». La privatisation va-t-elle régler le problème ?

29718-jpg-410-300-2

On se demande également si le train des Pignes et celui des Merveilles seront inclus dans la privatisation. L’été a été délicat pour Philippe Tabarot qui a du faire face à trois dimanches consécutifs sans train dans la vallée du Var.

Cette ouverture n’est pas évidente « même si le gouvernement à travers plusieurs décrets a donné des réponses notamment sur la reprise des personnels ou la propriété des matériels » explique Philippe Tabarot. En effet nombreux sont ceux redoutant l’attitude du personnel de la SNCF-réseau qui risque de ne pas accepter le jeu de la concurrence. C’est pourtant une loi européenne qui oblige la France à ouvrir son réseau à la concurrence dès décembre 2019. Pour les TGV ce sera en décembre 2020. 

Les relations public-privé sont elles sur les rails ?

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.