Papy Le Pen veut des sous ! Fifille ne donne pas.

Après les élections présidentielles, le FN avait reçu 11 millions d’euros de l’Etat pour rembourser ses frais de campagne. Les banques n’avaient pas voulu prêter de l’argent à Marine Le Pen, alors cette dernière s’était adressée à son père qu’elle avait viré du parti. 

Elle avait donc demandé à son père 6 millions d’euros pour financer sa campagne. Aujourd’hui, soit deux ans plus tard, elle n’a remboursé que 1,5 millions. Cet argent avait été prêté par le micro parti de Jean-Marie Le Pen dénommé Cotelec. Papy Le Pen a 91 ans et il souhaite rembourser ses créanciers, c’est à dire ceux qui ont donné de l’argent à la Cotelec, d’autant plus que « plusieurs de ces prêteurs ont eux aussi un certain âge, ou que d’autres sont déjà morts », comme l’affirme Libération. Chaque année le RN (ex FN) perçoit 5,1 millions d’euros d’aide publique ; alors Jean-Marie Le Pen a présenté une cession de créance au ministère de l’Intérieur affirme le JDD. 

73506709

Résumons : Marine vire son père du parti. Ce dernier lui passe des sous en empruntant à des amis pour qu’elle puisse gagner les élections. Marine va faire le clown à la télé et s’étale. Elle touche l’argent de l’Etat pour rembourser son père mais elle ne le veut pas… Quelle famille ! Si ces habitudes sont dynastiques, ça promet pour l’avenir.

« Famille, je vous hais ! » écrivait André Gide dans Les nourritures terrestres. Mais chez les Le Pen on ne le fait point si ça paye.

Cristian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.