Un hommage post mortem à la une du Carnaval.

Bien sûr Carnaval est mort, comme chaque année, puisqu’on le brûle chaque année pour faire disparaître l’hiver. Mais pour 2020 on affiche carrément un mort ! Le thème sera Carnaval, roi de la mode, et l’affiche rend hommage à Karl Lagerfeld, qui est décédé le 19 février dernier. Les organisateurs n’ont pas trouvé de couturiers vivants et se sont rabattus sur l’hommage à un mort.

3101982

Il faut dire que depuis ce triste 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais, Nice entretient en permanence les hommages. C’est un choix politique qui fait appel à l’émotion des électeurs. Cela se comprend pour 2016, mais il faut entretenir le filon. Alors que l’on aurait pu choisir Agnes B, Chantal Thomas, Christian Lacroix, Christian Louboutin, Daniel Hechter, Emmanuel Ungaro, Hedi Slimane, Jean-Charles de Castelbajac, Jean-Paul Gaultier, Paco Rabanne ou Pierre Cardin on décide de faire un dessin humoristique avec Lagerfeld.

En réalité on surfe sur la vague de la célébrité fraîchement posthume car il faut vendre les places le long des corsi (de 5 à 26 €) et surtout l’affiche elle-même très prochainement à la rue Saint-François-de-Paule.

Détail : le roi Carnaval aura des cheveux blancs et des lunettes noires. C’est la première fois que l’on va brûler un couturier un an après sa mort ! Un autodafé ?

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.