Menton : politique à la tronçonneuse

Le candidat à Menton du Rassemblement national, Olivier Bettati a formé une liste mesclun qui rassemble des candidats de toutes origines politiques, même municipales, de gauche, de droite et d’ailleurs. Justement dans cet ailleurs il y a Damien Savastano Rey. Ce monsieur était le responsable pour la région PACA de Sens Commun. Pour ceux qui auraient oublié, Sens Commun est ce mouvement politique très catholique (même traditionaliste) qui est à l’origine de la Manif pour tous, qui organisait les défilés contre le mariage pour tous. On va surtout les revoir pour soutenir François Fillon, en particulier pour le fameux et dernier meeting de ce dernier au Trocadero. 

Le problème est que Damien Savastano Rey va recevoir des plaintes car il aurait déclaré que « l’homosexualité n’était pas « naturelle », qu’elle était « grave » et qu’elle se situait « au même niveau » que la pédophilie « sur l’échelle de la folie humaine ». Il n’y va pas avec le dos de la cuillère le petit Damien, d’autant plus que Sens Commun fait partie de Les républicains. Voila qui doit faire plaisir à Jean-Claude Guibal le maire sortant (et toujours candidat), membre de Les républicains.

2642957

Et bien Olivier Bettati l’a viré de sa liste comme le dit Nice-Matin : « J’ai donc pris la décision de l’informer que je le retire immédiatement de notre liste ». C’est du Cahuzac à petite échelle, c’est Menton, pas le gouvernement. Mais l’esprit y est : on recrute un candidat que l’on sait être à Sens Commun, mais personne n’a eu l’idée de vérifier que ce dernier avait tenu de tels propos ! Pourtant on le présente comme le responsable du Rn à Menton. Sur la photo de Nice-Matin c’est le barbu de gauche. Ça y est, ils s’entretuent dans le même parti !

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.