Pourquoi la loi va faciliter les licenciements et soi-disant créer de l’emploi ?

Aujourd’hui 80% des embauches se font en CDD. Mais en réalité seuls 10% des emplois sont des CDD et 87% sont des CDI, le reste étant du travail temporaire.

Pourtant Najat Vallaud-Belkacem déclarait à France Info : « «Est ce que tout le monde a en tête le fait que par exemple que plus de 80% des nouveaux contrats qui se signent ne sont pas des CDI. A un moment donné, on a une société, un marché du travail, qui est évolutif, qui a changé et auquel il faut adapter notre législation.»

Il est vrai que la majorité des nouveaux emplois créés sont des CDD, mais c’est loin d’être la majorité des emplois existants. En outre il est courant que des CDD soient renouvelés par l’entreprise, ce qui gonfle encore plus la statistique. En réalité on ne crée plus que des emplois précaires, ce qui ne touche que 13% des salariés. Le problème, plus inquiétant est de constater que la majorité de ces emplois précaires créent plus de pauvreté et pas du tout de richesse pour le salarié. Le salarié SDF, qui vit dans une voiture ou une cabane en forêt, n’est pas un mythe.

2046413442

Alors on envisage de généraliser le CDI pour qu’il devienne la règle, comme le suggère Manuel Valls. Déjà cela est inapplicable pour le travail temporaire et de ce fait ces entreprises vont être rapidement débordées. La loi El Khomri n’envisage rien à ce sujet. Elle est supposée favoriser les entreprises, mais en réalité elle favorise surtout les grandes, celles qui dirigent le Medef, et fort peu les petites. Mais surtout elle défavorise les employés.

Manuel Valls a déclaré « Nous avons peur d’embaucher parce que c’est très compliqué et si demain nous avons des difficultés, nous ne pourrons pas licencier. » C’est bien la preuve que cette loi a réellement pour but de faciliter le licenciement et se masque derrière plus de souplesse accordée aux entreprises. Le problème de ce manque d’embauche des entrepreneurs est plus lié au poids des charges sociales et de leur activité économique.

C’est la que l’on constate que la loi El Khomri est en réalité un leurre. Elle aborde un nettoyage du code du travail, mais ne va pas créer d’emploi, si ce n’est des emplois très précaires et souvent mal payés. On crée de la pauvreté, uniquement pour un enjeu électoral. Les emplois qui vont inverser la fameuse courbe du chômage ne seront qu’aléatoires et très temporaires, juste le temps d’une élection.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.