Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

1398 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 août 2020

Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

Des municipales qui préfigurent Beyrouth ?

Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’été de Beyrouth est comparable aux printemps arabes. Le rejet des hommes politiques en place est flagrant et violent ; véritables dictateurs économiques ils vident de leurs substances financières la population et cela à leurs profits. En est-il de même en Europe occidentale ? Est-ce un mal inhérent à la démocratie ? Mis à part le ministre de l’Intérieur, le Premier ministre vient d’une petite ville dont on n'avait jamais entendu parler. 

Les élections municipales sont terminées : un tour au début de la pandémie de Corona virus et un deuxième tour après. Elles se concluent par le fait que très peu de citoyens sont allés voter. Pourtant la décision d’Emmanuel Macron de donner plus de pouvoirs aux collectivités locales aurait dû inciter les électeurs à se précipiter dans les isoloirs. D’autant plus que le président avait annoncé que dans le nouveau gouvernement il y aurait des élus des grandes villes.

Mais que représente ces élus. Dans le tableau ci-joint l’Association pour la Démocratie à Nice (ADN) publie les résultats du deuxième tour des élections à Nice, non pas par rapport aux suffrages exprimés, mais par rapport aux nombres d’inscrits sur les listes électorales. On constate que Christian Estrosi réalise 15,8 % et que ses opposants entre 5 et 6%. Comment va pouvoir gouverner un maire pendant six ans alors qu’il est soutenu par une minorité ? Qui partagera ses décisions dans la population, mis à part le quotidien local qui le soutient depuis si longtemps ? Même les bénéficiaires des rues peintes en jaune électoral ne seraient pas allés voter pour lui… Les promesses courantes en périodes électorales ne satisfont que moyennement les citoyens : la destruction programmée du palais des congrès Acropolis, celle du Théâtre national de Nice (méthodes comparables à celles de Jacques Médecin avec l’hôtel Ruhl, le municipal, le palais de la Méditerranée).

Peu importe, une fois de plus la commune et de nombreuses autres en France vont avoir un maire minoritaire et s’en contenter. On dira alors que les Français sont dégoûtés de la politique. C’est probablement faux, bien au contraire, mais ils sont dégoûtés des politiciens. Ils le sont d’autant plus quand les décisions qu’ils prennent obligent à des financements sans aucune mesure avec leurs moyens. Ce ne sont pas dans les petits villages que cela se produit mais dans les métropoles, les communautés de communes et bien sur les grandes villes. Des décisions à l’emporte-pièce, des financements nébuleux ont créé une disparition de l’électorat et alimentent un nombre important de mécontents.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal
États-Unis : en Géorgie, une enquête sur l’élection de 2020 menace Donald Trump
L’ancien président a moins de souci à se faire au sujet de la défaite attendue de son poulain, Herschel Walker, lors de la sénatoriale de Géorgie du mardi 6 décembre, que de l’enquête de la procureure Fani Willis, au terme de laquelle il pourrait être inculpé pour fraudes et ingérences électorales.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez