Villefranche-sur-Mer : la guerre électorale est entamée.

Nous avions laissé entendre dans le Ficanas du 6 septembre dernier la rencontre entre Christian Estrosi, André Bezzina et des amis de Christophe Trojani lors d’un déjeuner à Villefranche.

Mais Christophe Trojani viens de récupérer Jean-Paul Geay l’ancien adjoint aux finances du maire Gérard Grosgogeat de 1995 à 2001. Depuis, probablement vexé d’avoir été évincé, il s’était positionné en opposant permanent au maire. On avait même entendu dire dans les rues de la vieille cité qu’il avait l’intention de quitter Villefranche.

La nouvelle alliance : Trojani- Geay - Photo S.R. Nice-Matin

Branle bas de combat ! Il reste en se présentant contre le maire, contre le 1er adjoint Jean-Pierre Mangiapan, contre André Bezzina le candidat estrosien et contre Cédric Cirasa l’ancien adjoint à la culture et au tourisme. Si Christophe Trojani a perdu quelques combattants, il en récupère un nouveau.

Décidément Villefranche sur Mer devient une ville test des luttes intestines de la droite et plus encore de celles qui opposent les sécessionnistes locaux soucieux de préserver leur commune face aux collaborateurs qui souhaitent l’ancrer fortement dans la métropole niçoise. In fine ce sera probablement l’enjeu de cette élection municipale.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.