Estrosi défile le 14 juillet avec les gens du voyage.

En presse, lorsque l’on n’a rien à se mettre sous la dent, on utilise ce que l’on nomme « un marronnier ». Il s’agit d’une information qui revient chaque année à la même période comme les soldes, la rentrée des classes, les achats de Noël, Etc. Christian Estrosi a le sien, ce sont les gens du voyage. Chaque année au 14 juillet il fait une courte apparition lors des défilés militaires mais surtout s’occupe des gens du voyage avec une avalanche de communiqués de presse et de tweets. A signaler que ces tweets sont signés @VilledeNice#fermeté. Comme chaque année, il annonce « Je ne transigerai pas, nul ne peut occuper illégalement un espace public. Je tiens à faire respecter le droit sur la Ville de Nice ».

CJ29Mz6UcAAO09m

En 2013, il avait déjà fait le même coup, puisqu’il y avait des élections municipales. Il avait alors promis de « mater » les gens du voyage et les avait même traités de « délinquants ». Le record fut quand même ce fameux 14 juillet où il avait publié et fait parvenir à 3.500 maires de France un mode d’emploi pour les combattre.

Mais pourquoi ne les a-t-il pas invités à défiler sur la promenade des Anglais ? Après tout ils sont français et électeurs de surcroit…

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.