Maud Fontenoy, la surprise de la liste régionale de Christian Estrosi

Le Président-député-maire de Nice, tête de liste de Les républicains pour la région PACA, vient de publier la liste des candidats « éligibles » pour les départements qui composent la dite région. Cette liste réunit plusieurs partis : Les républicains, l’UDI, le MoDem, le CPNT (Chasse pêche nature et tradition), le CNI (Centre national des indépendants et paysans), le MPF (Mouvement pour la France) et le PCD (Parti chrétien démocrate).

Le Président-député-maire de Nice, tête de liste de Les républicains pour la région PACA, vient de publier la liste des candidats « éligibles » pour les départements qui composent la dite région. Cette liste réunit plusieurs partis : Les républicains, l’UDI, le MoDem, le CPNT (Chasse pêche nature et tradition), le CNI (Centre national des indépendants et paysans), le MPF (Mouvement pour la France) et le PCD (Parti chrétien démocrate).

Très majoritairement cette liste est composée de maires ou d’adjoints aux maires. On retrouve même un député européen, quatre députés et un sénateur. Ce qui est intéressant c’est d’observer où est l’ouverture à la société dite civile, et si, parmi les professionnels de la politique, il y aurait des surprises. Il y en a une dans le Var : Maud Fontenoy en deuxième de liste. Aux régionales de 2004 elle s’était présentée en Île-de-France sur la liste conduite par Jean-François Copé, mais n’avait pas été élue. Elle a actuellement des problèmes avec sa fondation (la Maud Fontenoy Fondation), basée aux Pays-Bas, dont l’objectif est de sauver les océans.

Maud-Fontenoy

En 2014, ses déclarations en faveur du nucléaire, des OGM, des pesticides et du gaz de schiste vont entrainer la démission de nombreuses personnalités et en particulier celle de Nicolas Hulot. Cette année des kits pédagogiques diffusés aux écoliers par la fondation vont entraîner une pétition «Débarquons Maud Fontenoy des écoles».

Le 30 mai dernier, elle participe au congrès fondateur du parti Les républicains au nom d’une écologie «modérée et réaliste». Elle est d’ailleurs nommée déléguée à l’environnement du parti. Mais en juin, un papier de L’Obs va créer de gros problèmes à celle qui a traversé le Pacifique et l’Atlantique à la rame.

En effet, ce tour du monde à contre-courant avait déjà été réalisé quelques mois avant elle par la britannique Dee Caffari et celui de Maud n’a pas été homologué. En outre la Fondation Maud Fontenoy déclare qu’elle est reconnue d’utilité publique. Mais en fait L’Obs démontre qu’il ne s’agit là que d’une simple association et non pas une fondation.

Sa vie personnelle entraine aussi de nombreux potins. Maud Fontenoy a trois enfants de pères différents. Lors du gala de sa fondation le 4 juin dernier où participait Nicolas Sarkozy, on a beaucoup parlé de son accouchement le 31 octobre 2014 à Papeete de son second fils, Loup. Un de ses proches a raconté à un magasine : «Maud n’a écouté qu’elle et lui a fait un bébé sans lui demander son avis. Elle a ensuite pris le large pour donner naissance à leur fils à Tahiti, à 15.000 km pour le tenir éloigné de son père !». Son père ? Mais il s’agit du philosophe de la télévision, Raphaël Enthoven, le père d’Aurélien, le premier enfant de Carla Bruni Sarkozy.

Décidément c’est une candidature familiale que nous propose là Christian Estrosi.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.