Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

1400 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 déc. 2014

A quel âge est-on majeur ?

Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En France, la majorité civile est de 18 ans depuis le 5 juillet 1974. A partir de cet âge un individu est considéré comme capable et responsable. Mais cela peut ne pas correspondre à la majorité pénale, matrimoniale ou autoriser le droit de vote. C’est souvent ce que l’on constate dans certains pays.

La plupart des pays ont adopté la majorité à 18 ans, mais il y a des exceptions : en Algérie elle est de 19 ans pour les hommes et de 20 ans pour les femmes, en Argentine, le pays du pape, 21 ans, au Bahreïn, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Egypte, au Gabon, en Guinée également. Visiblement l’Afrique a du mal à voir ses citoyens responsables plus jeune. C’est aussi le cas du Lesotho, de Madagascar, de la Namibie, du Swaziland et de Singapour. Une exception c’est le Mississipi où la majorité est à 21 ans alors qu’elle est presque partout de 18 ans aux USA.

Un pays a choisi 20 ans, le Japon. Mais certains ont décidé de donner la majorité à des concitoyens plus jeunes : La Corée du Nord à 17 ans (alors que celle du sud est à 19), l’Iran à 15 ans, le Népal à 16 ans, l’Ouzbékistan de même, ainsi que l’Ecosse et le Turkménistan.

La majorité matrimoniale :

Elle a évolué, mais pour le Droit Canon de l’église catholique la majorité matrimoniale est identique à l’âge nubile : 14 ans pour les filles et 16 ans pour les garçons ; les âges de Roméo et Juliette…

Du temps de la royauté en France c’était 30 ans pour les garçons et 25 ans pour les filles. Étonnant à une époque où l’on était un vieillard à 40 ans. La révolution française fixe la majorité matrimoniale à 21 ans pour les deux sexes. L’Empire met les filles à 21 ans et les garçons à 25 ans.

En 2006 la nubilité est fixée à 18 ans pour les deux sexes.

La majorité du droit de vote :

En France elle coïncide avec la majorité civile mais non sans mal en ce qui concerne les femmes. En effet les femmes n’ont voté en France qu’à partir de 1944 ! A signaler qu’en Corse, sous Pascal Paoli, elles votaient dès 1755, et que pour l’annexion de Nice et de la Savoie à la France, elles ne purent voter. Il faut dire que les femmes mirent très longtemps à avoir une âme. L’église catholique inscrivit à l’index en 1651 un ouvrage intitulé : « Sur le fait que les femmes n'ont point d'âme, et n'appartiennent pas à la race humaine, comme le prouvent maint passages des Saintes Écritures. »

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan
Journal — Santé
Vaccination à marche forcée : antidote sanitaire, toxicité démocratique
Certains récalcitrants au vaccin, actifs ou passifs, minorent son utilité sanitaire. Mais les partisans de l’injection sous pression négligent ses conséquences démocratiques, alors que la nouvelle vague touche des populations inégalement protégées.  
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel