A quel âge est-on majeur ?

En France, la majorité civile est de 18 ans depuis le 5 juillet 1974. A partir de cet âge un individu est considéré comme capable et responsable. Mais cela peut ne pas correspondre à la majorité pénale, matrimoniale ou autoriser le droit de vote. C’est souvent ce que l’on constate dans certains pays.

1760349988

La plupart des pays ont adopté la majorité à 18 ans, mais il y a des exceptions : en Algérie elle est de 19 ans pour les hommes et de 20 ans pour les femmes, en Argentine, le pays du pape, 21 ans, au Bahreïn, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Egypte, au Gabon, en Guinée également. Visiblement l’Afrique a du mal à voir ses citoyens responsables plus jeune. C’est aussi le cas du Lesotho, de Madagascar, de la Namibie, du Swaziland et de Singapour. Une exception c’est le Mississipi où la majorité est à 21 ans alors qu’elle est presque partout de 18 ans aux USA.

Un pays a choisi 20 ans, le Japon. Mais certains ont décidé de donner la majorité à des concitoyens plus jeunes : La Corée du Nord à 17 ans (alors que celle du sud est à 19), l’Iran à 15 ans, le Népal à 16 ans, l’Ouzbékistan de même, ainsi que l’Ecosse et le Turkménistan.

La majorité matrimoniale :

Elle a évolué, mais pour le Droit Canon de l’église catholique la majorité matrimoniale est identique à l’âge nubile : 14 ans pour les filles et 16 ans pour les garçons ; les âges de Roméo et Juliette…

Du temps de la royauté en France c’était 30 ans pour les garçons et 25 ans pour les filles. Étonnant à une époque où l’on était un vieillard à 40 ans. La révolution française fixe la majorité matrimoniale à 21 ans pour les deux sexes. L’Empire met les filles à 21 ans et les garçons à 25 ans.

En 2006 la nubilité est fixée à 18 ans pour les deux sexes.

La majorité du droit de vote :

En France elle coïncide avec la majorité civile mais non sans mal en ce qui concerne les femmes. En effet les femmes n’ont voté en France qu’à partir de 1944 ! A signaler qu’en Corse, sous Pascal Paoli, elles votaient dès 1755, et que pour l’annexion de Nice et de la Savoie à la France, elles ne purent voter. Il faut dire que les femmes mirent très longtemps à avoir une âme. L’église catholique inscrivit à l’index en 1651 un ouvrage intitulé : « Sur le fait que les femmes n'ont point d'âme, et n'appartiennent pas à la race humaine, comme le prouvent maint passages des Saintes Écritures. »

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.