Affaire Tapie : Lagarde puis Sarkozy ?

L’affaire Tapie concernant l’indemnité de plus de 400 millions d’euros versée par le Crédit Lyonnais au sujet de la revente d’Adidas, envoie Christine Lagarde devant la Haute cour de justice de la République.

En 2008, Christine Lagarde avait pris la décision de monter un tribunal arbitral qui choisira de verser à Bernard Tapie 285 millions d’indemnités, dont 45 à titre de préjudice moral, ce qui va représenter, avec les intérêts, près de 405 millions d’euros. En 2011 des magistrats du pôle financier mettent en examen plusieurs personnes pour escroquerie en bande organisée.

En 2014, Christine Lagarde est mise en examen à son tour. On est en pleine affaire politique mais le procureur général de la Cour de cassation, Jean-Claude Marin, décide d’un non-lieu pour l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy.

Sarkozy - Lagarde Sarkozy - Lagarde

Mais le dossier Tapie vient de s’ouvrir à nouveau puisque l’homme d’affaires a été amené à devoir rembourser cette somme colossale qu’il avait perçue. Subitement on n’est plus dans une affaire pénale mais dans une affaire politique qui petit à petit se développe. En effet le choix incontestable de Christine Lagarde de nommer cette commission d’arbitrage, alors qu’elle aurait pu décider de ne pas rembourser Bernard Tapie avec l’argent de la nation, est-t-elle de sa propre initiative ?

Sa convocation au tribunal va lui poser un réel problème : en effet elle va finir son mandat à la tête du FMI en juin prochain. Elle peut candidater à nouveau pour le poste. Mais si elle se retrouve mise en examen cela semble difficile. Son avocat envisage déjà un pourvoi en Cour de cassation, histoire de gagner du temps.

Le problème est que les liens entre Nicolas Sarkozy et Bernard Tapie étaient évidents et quand elle affirme « Je maintiens que je n’ai parlé de cette affaire ni à M. Sarkozy, ni à aucun de ses collaborateurs », on ne la croit plus. L’ex chef de l’Etat n’aurait pas été informé d’une affaire qui coûte 400 millions aux contribuables ?

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.