Le problème c’est le chômage ou le recrutement ?

Le bulletin d’information d’Arte diffuse un reportage où l’on se rend compte que les Allemands forment du personnel marocain pour assouvir les besoins des entreprises, en particulier en restauration. Hier, un autre reportage télévisé montrait que la Hongrie d’Orbán rencontrait un réel problème : les jeunes quittent le pays pour aller travailler en Allemagne et en Autriche. Mais la politique anti-immigration d’Orban empêche toute possibilité de recrutement de personnel étranger. Du coup, l’économie commence à déraper, les entreprises ne trouvant plus d’employés.

1429633360recrutement2-682x487

En France la situation n’est guère plus brillante : 37% des entreprises qui souhaitent embaucher ne trouvent pas une main-d’œuvre qualifiée. Dans la bâtiment on atteint même 61%; Depuis vingt ans on entend les gouvernants de droite, de gauche, du centre parler de manque de qualification ; qu’ont donc fait ces gouvernements successifs pour y remédier ? Visiblement pas suffisamment sinon on ne rencontrerait pas de telles difficultés à l’embauche.

Les gilets jaunes réclament plus de revenus, plus d’aide, moins de taxes, mais ne parlent pas d’embauche (ou très rarement). Mais pour augmenter les revenus il est nécessaire que les entreprises se développent. Du fait de la situation économique, du coût du travail, et maintenant des manifestations sociales une entreprise sur deux rencontre des difficultés de recrutement (72% dans le BTP, 58% dans l’industrie).

Pendant ce temps là l’extrême-droite et la droite extrême serinent sans arrêt les problèmes de l’immigration en vue de leurs campagnes européennes. Toute cette xénophobie qui a pour but de recruter un électorat raciste se fait au détriment de l’économie. Car de former une population sous qualifiée cela prend des années, et en attendant…

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.