De l’art accessible au Cap 3000 : vaut le détour !

Le fait de présenter des œuvres d’art à la vente dans les grandes surfaces est courant aux Etats-Unis depuis de nombreuses années. Hélas ce sont souvent des œuvres d’une qualité incertaine à l’aspect plus décoratif que véritablement créatif.

Mais le stand qui vient d’être installé au premier étage des Galeries Lafayette de Cap 3000 mérite réellement l’attention du visiteur et de l’acheteur potentiel. Le choix de la commissaire Valérie Arboireau, qui à cette occasion a délaissé ses empreintes de baisers, est éclectique mais heureux. En outre il permet d’acquérir, à des prix abordables, de l’art que l’on aura plaisir à contempler chez soi.

Olivier Remualdo

A l’entrée, une hôtesse proposait un petit papier et un stylo pour donner une évaluation aux œuvres présentées par les artistes. Impressionnant squelette de la photographe italienne Benedetta Bonichi, la spécialiste du rayon x qui met en scène ses chimères par un détournement de l’imagerie médicale. Très beau flou de Frank Alonso le cubain issu du cinéma espagnol. Et comment résister à la photo de Malou Moreau, un poulet déplumé alangui sur le corps dénudé d’une femme ? Le magasine « Elle » a d’ailleurs, à juste raison qualifié son travail de sulfureux.

Florent Mattei

Nous connaissons bien Florent Mattei que l’on voit régulièrement exposé sur la Côte, mais il faut avouer que son rosbif de la série des « biotoniques » de plus d’un mètre de côté est bien appétissant, voire inquiétant. D’autant plus qu’il voisine avec un moine hindou de d’Olivier Remualdo, le spécialiste du genre. A signaler également les photos de Roxane Petitier que l’on voit beaucoup depuis un certain temps.

L’initiative est heureuse car véritablement de qualité.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.