Pourquoi ne pas interdire les SUV ?

Vous êtes dans votre parking souterrain, bien équipé avec une signalisation vous permettant de repérer une place disponible. Chouette une lumière verte tout près de l’ascenseur ; vous vous dirigez vers cet emplacement, mais impossible de stationner. La place voisine est occupée par une « Sport Utility Vehicles ». Elle est tellement volumineuse qu’elle déborde sur la place de stationnement que vous convoitiez. Cette voiture qui n’a rien de sportif ni d’utilitaire, si ce n’est transporter des passagers, envahit nos rues et nos parkings.

SUV Ford SUV Ford

Les publicités la nomment par ses initiales : SUV. Ces 4X4 urbains séduisent beaucoup les azuréens et on les rencontre souvent à la sortie des écoles. Leur aspect tank va permettre de protéger les chères têtes blondes et leurs mamans auront le sentiment d’être en sécurité. La ville est en effet devenue une véritable jungle et seul un 4X4 peut franchir tous les obstacles.

La mode accroît les ventes : le journal Slate signale qu’en 2010 ils représentaient 18% des ventes de voiture et en 2018, plus de 40%. En Belgique quatre voitures sur dix seraient des SUV. Le problème est que ces tanks urbains sont plus polluants qu’une voiture traditionnelle quel que soit  le type de carburant utilisé. Mais il y a un autre danger : le poids et le volume de ces SUV sont plus dangereux que les autres véhicules en cas de collision ; Piétons, cyclistes et autres automobilistes ont intérêt à se méfier de la bête quand elle fonce !

Certaines villes européennes envisagent sérieusement leur interdiction. La pollution dégagée, la dangerosité en cas d’accident et l’encombrement ne sont-ils pas des arguments à une époque où l’on nous suggère du tout électrique ?

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.