Saint-Paul-de-Vence: A vot bon cœur m’sieurs dames!

La presse s’ennuyant profondément, mais il faut bien vendre des journaux, a fondu comme la vérole sur le bas clergé breton devant la nouvelle d’un papy qui veut faire payer l’accès à un village.

La presse s’ennuyant profondément, mais il faut bien vendre des journaux, a fondu comme la vérole sur le bas clergé breton devant la nouvelle d’un papy qui veut faire payer l’accès à un village. Claude Granerau sera candidat à la mairie de Saint-Paul-de-Vence en 2019. Histoire de faire le buzz, afin que sa candidature ne passe pas inaperçue, il propose de faire payer 5 euros aux touristes qui viennent visiter le village. Il argumente : « Il y a une ligne Nice-Pékin qui vient d’ouvrir, il va y avoir des millions de Chinois. L’an dernier, on a reçu 2 millions de touristes, ça fait 10 millions d’euros. »

saint-paul-de-vence

Mince alors ! Des jaunes ! Faut qu’ils payent eux-aussi. Et plein de gens trouvent cela très bien. A partir du moment que l’on taxe les autres il y a toujours des gens qui trouvent ça bien. Alors la presse nationale surenchérit, même Capital reprend l’information. Il faut dire que Claude Granerau, 82 ans, en rajoute : « Avec ça, je refais les remparts qui sont dans un triste état, je crée une supérette et une boulangerie. Et je mets à zéro la taxe foncière et celle d’habitation. Grosso modo, cela revient à baisser les impôts de 20 % ».

Du coup, un de ses opposants à la candidature municipale, Jean-Paul Faure, y va de son refrain : « Il faut qu’on ait une vision pour Saint-Paul, qu’il reste un village vivant et non un musée ou un Disneyland provençal ». Mais c’est un Disneyland provençal depuis bien longtemps, en particulier entre 9 heures et 19 heures. Et ce brave homme de 66 ans qui réside à St Paul depuis dix ans seulement, rajoute « Le problème, à Saint-Paul, c’est qu’il n’y a plus de pilote dans l’avion ». Mais a-t-il son permis de vol ? Du coup, le maire sortant et qui ne se représente pas (76 ans), Joseph le Chapelain, déclare « Il y a toujours un pilote dans l’avion. Mais l’avion est piloté du dessus. » C’est un drone !

Simplifions : on ne peut pas faire payer l‘accès au domaine public, mais nos apprentis politiciens ne doivent pas le savoir. Il y a quelques années de cela, lors des fêtes médiévales, le village d’Entrevaux avait envisagé de le faire pour la durée de la manifestation ; les organisateurs se sont vite fait redresser par le préfet.

En attendant, tandis que la France entière s’attend à des batailles ardues à Paris, Marseille ou Nice, c’est à Saint-Paul-de-Vence que cela va se dérouler, village candidat au titre de Clochemerle de France.

Christian Gallo - © Le Ficanas ® - Photo : C. Gallo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.