Le futur tramway interdit aux niçois ?

Ce matin Christian Estrosi était interviewé par Jean-Jacques Bourdin et il déclare « Samedi, je livre ma deuxième ligne de tram. » Ah bon c’est la sienne ? On ne pourra pas y aller ? Pour aller de Magnan au Cadam que faire ? Faudra-t-il, comme pour les musées, amener sa déclaration d’impôts locaux pour pouvoir l’emprunter ou est-elle réservée au seul président de la métropole puisque c’est la sienne ? On pensait que ceux qui l’avaient payée, les contribuables de Cap d’Ail, Rimplas, Duranus ou Roure pouvaient l’utiliser…

D’ailleurs on inaugure quoi ? Un tronçon tout simplement. Celui qu’avait déjà aménagé en grande partie Jacques Peyrat, qui, paraît-il n’est pas invité ! Et le tunnel ? Et la traversée de Nice vers l’Est ?

1013560-10200197703887853-43064672-n

Et puis quand on relit la phrase du président métropolitain « Samedi, je livre ma deuxième ligne de tram » on se pose une question : mais où est la première puisque seconde il y a ? On l’a retrouvée, elle mesure 450 mètres et va du pont Michel (anciennement terminus de la ligne) à l’hôpital Pasteur. Alors la ligne trois ira dans le tunnel, la quatre sous le Paillon et la cinq vers le port. Mais il y aura une trois bis vers le stade et qui sait une quatre bis… Il faut inaugurer à tout prix histoire de meubler la une du quotidien local. 

Vu que la ligne actuelle devait être inaugurée en 2013 et que nous sommes en 2018, combien d’années faudra-t-il pour la terminer ? Cinq, dix ans ? Christian Estrosi va devoir effectuer deux mandats supplémentaires pour finir « son » tramway…

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.