On sait tout de vous : 1984 c’est maintenant !

Lors du printemps arabe on a vu que les appels aux manifestations étaient relayés par internet, via les téléphones portables. Les démocraties ont vite compris qu’il était urgent de contrôler ces outils de communication. Les américains ont donc mis en place un système très discret qui a pour but de collecter les données de millions d’américains. Mais ce système ne va pas se contenter de collecter des informations sur les appels téléphoniques, mais de tout savoir sur les utilisateurs de Google, Apple, FaceBook, Microsoft, Tweeter… Ces données sont analysées par la CIA, le FBI et la NSA.

On pourrait croire que ces mises sous écoute permanentes sont le fait des américains, il n’en n’est rien. En 2010, Nicolas Sarkozy ne voulant pas être en reste, a confié le même rôle à la société Thales, dont l’état est actionnaire, mais qui reste une société privée. Dorénavant vous êtes entendus et décryptés.  Vos appels téléphoniques, vos SMS, vos MMS, votre internet seront écoutés dès cet été. Car Thalès a pris des accords avec Orange, Bouygues, Free, SFR etc.

Des petites phrases du style « Si on faisait une bombe glacée pour le diner ? » Bing !« T’as pas peur des terroristes ? » Bing ! « Ils ont eu peur d’un attentat contre la tour Eiffel » Bing ! Le fait même d’avoir écrit ces lignes, ici, me condamne définitivement vis à vis de la justice de mon pays. Imaginons que demain je manifeste pour la sauvegarde des bébés phoques et que je sois contrôlé par la police, eh bien on me parlera des mots bombe, terroristes et attentats que j’ai utilisés dans cet article. En outre la mise en place de notre surveillance nous coûte, à nous contribuables, 43 millions d’euros, pour l’instant (on pense que cette somme pourrait être doublée).L’article de l’Expansion et de l’Express va vous éclairer sur la façon dont vous allez être écouté dès septembre. Alors profitez de l’été, car dès l’automne George Orwell est de retour. Profitez de la plage pour relire « 1984 », c’est le monde qui vous attend. Quant à ce que vous avez à dire, susurrez-le auprès de vos amis, car comme disait Colette :« Un secret a toujours la forme d’une oreille ».

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.