Menton : Olivier Bettati est-il de gauche ?

Cette fois-ci Olivier Bettati, qui semble avoir abandonné ses ambitions niçoises face à son ennemi intime et inattaquable Christian Estrosi, retourne à Menton. Il ambitionne le poste de maire pour succéder à Jean-Claude Guibal qui se maintient une fois de plus et peut-être de trop. C’est sur ce point que compte Bettati probablement pour devenir maire de Menton.

91ff70e9406a5ed771296d9014b1cb-resp1200

Tandis que la dernière fois où il s’était parachuté dans la ville des citrons il le faisait avec le soutien du Front national, on se demande encore si c’est le cas aujourd’hui. En effet sur sa liste des hommes politiques viennent le rejoindre ou le soutenir et ils sont pour le moins surprenants. D’une part notre pharmacien, Claude Calvin, qui nous vient directement du Parti radical de gauche et siège au conseil municipal sous cette étiquette au sein du groupe PS. D’autre part, le quotidien local nous apprend que Thierry Giorgo, conseiller national du parti Debout la France, ne candidatera pas à Menton pour se rallier à Olivier Bettati car « quand on aime Menton, on s’efface. »

En 2008 aux municipales il avait réalisé un score de plus de 26% des voix poussant Jean-Claude Guibal vers un deuxième tour. Il était en seconde position et pffft il disparaissait alors pour laisser passer Pascale Gérard du Parti socialiste qui ne siège plus à gauche au conseil municipal. 

On croyait pourtant que Menton allait à droite toute avec les trois principales candidatures : Patrice Novelli, UDI et centre droit, Jean-Claude Guibal pour Les républicains et Olivier Bettati Centre national des indépendants et paysans soutenu par le Rassemblement national. Visiblement ce ne serait pas le cas avec cette avalanche socialiste qui apparaît sur la liste Bettati. Qu’en pense Marine… ou Marion ?

Christian Gallo - © le Ficanas ® -

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.