la Covid tue …

La Covid continue à empoisonner nos vies, une partie des français se rebellent … Voilà mon sentiment.

La Chronique de Filou – la Covid tue …

 

La Covid continue à empoisonner nos vies, une partie des français se rebellent … Voilà mon sentiment.

Nous entendons tous beaucoup d'informations, parfois (ou souvent ?) contradictoires.
J'ai essayé de suivre un peu tout, pour me faire une opinion que je pense éclairée!
Et il me semble qu'il y a des données, des questions, des observations incontournables, par exemple :
- les mesures étatiques, confinement mou d'automne, couvre-feux, rappels des règles sanitaires, ont eu une efficacité limitée. La seule mesure efficace été le confinement du printemps. Le confinement (que je juge mou) a permis de stopper la progression de la deuxième vague, mais nous n'arrivons pas à revenir à une situation acceptable, que le président de la République avait précisé : 5000 contaminations par jour, ou bien limiter les décès à quelques unités quotidiennes alors que nous en sommes à 300-400 morts par jour !! ,

- les figures jointes (copies écran du site de France-Info), construites avec les données de Santé Publique France, montrent nettement une croissance de l'épidémie, nous ne sommes plus dans le plateau qu'aime décrire les membres de l'exécutif ! ,

- comment expliquer qu'un département rural comme le Jura, à faible densité de population, sans métro, ni grands centres urbains, soit le champion des contaminations ? ,

- si on observe nos concitoyens dans la rue ou à l'entrée d'une grande surface, on voit bien que le port du masque est, pour l'essentiel, respecté (faut dire qu'une personne sans masque se fait un peu repérer, sacré Filou !) alors que plus personne ou presque ne se lave les mains au gel hydro-alcoolique à l'entrée d'une grande surface (d'ailleurs il conviendrait de demander aux responsables de magasins comment ont évolué les dépenses en gel !!),

- est-ce normal de voir, toujours dans les grandes surfaces, les couples, les enfants … Chaque foyer a besoin d'une personne qui fait les provisions. Sauf exception, les enfants n'ont rien à y faire, cependant on constate que cela reste la sortie familiale!
Eh! Oh! Nous sommes en pleine épidémie!

Mon opinion est :
No.1 - le gouvernement et Macron sont responsables d'une gestion catastrophique, ils sont incapables de décisions fortes, réactives, et rapides, sans compter une communication déplorable.
No.2 – Les français sont, d'une part, très, trop, indisciplinés face à cette situation. Il y a un refus de changer ses comportements qui me semble inquiétant. D'autre part, je crois que la société française qui ne fait plus société. Chaque profession, chaque corporation, fait pression pour qu'il n'y ait pas confinement. Même si je suis un privilégié (fonctionnaire qui conserve son salaire), je sais bien que beaucoup joue "leur vie, et survie". Mais le gouvernement, la population devrait montrer un peu plus de solidarité à la fois financière et de comportements.
En gros, c'était bien d'applaudir les soignants, mais si on voulait éviter le confinement qui me paraît inéluctable, ce serait bien de respecter un peu mieux les fameux gestes barrières.

Je persiste à dire que l'épidémie peut se comparer à un incendie de forêt : c'est dès le départ qu'il faut maîtriser la pandémie, après le virus s'installe, il "circule" (aucun virus ne se promène seul, en réalité c'est nous qui circulons, d'une ville à l'autre, d'un pays à l'autre, d'un hémisphère à l'autre …). Ainsi, je persiste à penser qu'un confinement aurait du être promulguer mi-septembre, et ainsi, en quelques semaines, on pouvait espérer reprendre une vie "normale" avec des gestes barrière renforcés et peut-être une limitation des déplacements.
Aujourd'hui, la ville de Perth (Australie) : 10 mois sans cas de Covid, le premier cas vient d'être détecté, et la ville de 2,5 millions d'habitants est placée en confinement 5 jours.
Voilà ce qu'il faut faire ! Voilà ce qu'il aurait fallu faire.

Pour conclure, ce qui m'inquiète beaucoup c'est ce que nous ferons quand des crises autrement plus difficiles vont survenir.
Les experts internationaux annoncent que les deux crises majeures seront la crise climatique et les crises dues aux inégalités.
Les collapsologues, citant de nombreuses études scientifiques, nous apprennent que parmi les dangers qui rendent probables l'effondrement des sociétés modernes, on peut noter : (1) la difficulté pour nos sociétés modernes si complexes de prendre des décisions, et (2) l'impossibilité de changer les comportements et ne pas accepter de remettre en cause nos modes de vie … soit les Nos. 1 et 2 de mon texte.

Est-ce que nous apprendrons quelque chose de cette crise sanitaire ?
J'en doute !

 

(précédemment publié sur Factuel.info)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.