F.I.S.L
Association culturelle
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 oct. 2021

Mardi 5 Octobre 2021 - Démobilisation Générale

Artistes, sound-systems, intermittent.e.s : Pouquoi faut-il participer à la grève du 5 octobre 2021 ?

F.I.S.L
Association culturelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

#EDITO-RENTRÉE
Mardi 5 Octobre 2021 : DEMOBILISATION GENERALE !
Soyons nombeux.ses dans les rues pour défendre
une révolution sociale, écologiste & libertaire ! 

     Au cours de l’été et au début de l’automne, nous avons assisté à une tentative de récupération des manifestations contre le pass sanitaire par des groupes de droite réactionnaire et bonapartiste (à savoir les groupes DLF, RN, UPR, AF & consorts). Ce constat a découragé beaucoup d'entre nous - et à raison - de partager nos cortèges avec des groupes fascistoïdes, réactionnaires, sectaires et confusionnistes.
   En effet, de nombreuses factions opportunistes ont tenté de tirer leur épingle du jeu de cette situation, en surfant sur la vague de mécontentement généralisé de la période trouble et anxiogène que nous traversons. Leur objectif : faire campagne bien entendu, et diffuser le plus largement possible leurs diatribes conspiranoïaques, identitaires, antisémites, islamophobes et obscurantistes habituelles. Car c'est bien cela, la stratégie de communication de la droite extrême et de l’extrême droite en période pré-électorale. Elle consiste à agiter les passions tristes, en faisant de la peur une arme de manipulation massive. Une fois les épouvantails identitaires brandis, ces derniers occultent toutes les revendications sociales de fond des mobilisations. En somme, c’est à un véritable sabotage du débat public que nous assistons, à la fois dans le paysage audiovisuel français et dans la rue. Mais il faut raison garder, si nous avons assisté à un bien sombre épisode dans les mobilisations sociales de cette rentrée, cette courte éclipse ne doit pas ternir notre courage, ni notre volonté de reprendre la lutte de plus belle au cours de l’année 2021!
   En outre, nous savons également que parmi les personnes ayant manifesté au cours des derniers mois, beaucoup souhaitaient principalement lutter contre l'instrumentalisation potentielle du pass sanitaire à des fins sécuritaires, et contre l'injustice de classe qu'il représente. De nombreux manifestant.e.s présents dans ces cortèges ont réalisé, parfois trop tard, qu’iels avaient été dépossédé.e.s de leurs revendications légitimes par des imposteurs bien avisés : iels le regrettent aujourd’hui. Pour autant, le brasier social de cette rentrée n’est pas prêt de s'éteindre.
Nombreuses sont les revendications qu'il est nécessaire de défendre sans relâche au cours des prochains mois. Bien entendu, il faut continuer à protéger le fruit de nos luttes antérieures, mais surtout, nous devons redoubler de courage afin de conquérir de nouveaux droits, et d’obtenir les garanties d’un contrat social juste et véritablement démocratique. 

 C'est la raison pour laquelle les sympathisant.e.s de la F.I.S.L répondront présent.e.s à l’appel de l’intersyndicale (UCL, FO, CGT, FSU, Solidaires) pour une grande grève nationale inter-professionnelle le Mardi 5 Novembre 2021, en espérant qu'elle soit reconduite et très largement suivie.

________________________________________

Les revendications que nous porterons avec la délégation I.D.F de la F.I.S.L dans le cortège parisien sont les suivantes :

- Abrogation de la réforme de l'assurance chômage.

- Abrogation de la réforme des retraites.

- Revalorisation des salaires, du SMIC, des ARE & du RSA et renouvellement de l'année blanche pour les intermittent.e.s du spectacle.

- Levée immédiate des brevets sur les vaccins & nouveau plan de sauvetage de l'hopital public.

- Pour le retrait du pass sanitaire.

- Pour l’abrogation immédiate de la Loi Sécurité Globale.

 - Retrait des décrets PASP, GIPASP, EASP et de la décision du lundi 11/01/2021 adoptée par la comission de la LIBE. (Réhabilitation du fichier Edwige)

- Solidarité antifasciste contre la résurgence de l'antisémitisme et de l'islamophobie, et contre sa banalisation dans le paysage médiatique français.
_________________________________________

Carte complète des rassemblements : 

>>> https://mobilisations-en-france.cgt.fr/

PARIS - RDV à 14H, Place de la République
NANTES - RDV à 10H à la Préfecture
BORDEAUX - RDV à 11H30, République
CAEN - Rdv à 11h, Place St Pierre
RENNES - RDV à 11h à l’Esp. Charles de Gaulle
ST ETIENNE - RDV à 10h à la bourse du travail
TOULOUSE - RDV à 10h30, Place Arnaud Bernard
MONTPELLIER - RDV à 10h30, Cour Gambetta
LYON - RDV à 11H, Manufacture des Tabacs
VALENCE - RDV à 14H30 au Champs de mars
AVIGNON - RDV à 10h30
NARBONNE - RDV à 14H Blvd Georges Séguy
ANGERS - RDV à 10h, Place Leclerc
PAU - RDV à 10 h 30, place de Verdun
LA ROCHELLE - RDV à10 h 30, place de la Motte rouge
BAYONNE - RDV à 10h30 Place Sainte Ursule
(…)
Le comité éditorial de la F.I.S.L,
Fait à Paris, le 1er Octobre 2021,

Appel du 05 Octobre 2021 © F.I.S.L

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en EREA, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran