Ce qui nous rassemble doit toujours rester plus fort

Garder en tête que ce qui nous rassemble doit toujours rester plus fort que ce qui, tactiquement, peut nous distinguer

Vote blanc/nul/abstention : pour la plupart, nous appartenons  à la même famille politique c'est à dire que nous adhérons, voire combattons pour les mêmes valeurs. La différence est tactique, conjoncturelle et nous insulter entre nous me semble terriblement contre-productif. Connaissant un tout petit peu l'histoire, nous savons que l'unité est difficile à retrouver quand les insultes (pour le moins) ont creusé les fissures. Personnellement, j'ai hésité. J'ai réellement pensé à l'abstention ou vote blanc. Mais - cf mon article précédent - j'ai amorcé un changement en pensant à ceux qui seront les 1ers visés si ... .

 

Je comprends donc la position de ceux qui ne vont pas voter contre Le Pen/pour Macron et pour moi il ne s'agit en aucun cas de les culpabiliser. Je demande juste de ne pas caricaturer et de ne pas créer davantage encore de fractures à l'intérieur de la gauche alors que justement une superbe dynamique a été à l'œuvre

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.