florence prudhomme
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 oct. 2016

Alerte, urgence. Enfants et mineurs en danger.

Pétition parue sur Change.org Signez et partagez

florence prudhomme
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Florence Prudhomme pour l'Ecole Laïque du Chemin des Dunes

Alerte, urgence. Enfants et mineurs en danger.
Des dizaines de jeunes non enregistrés en tant que mineurs lors des premiers jours du démantèlement de la « jungle » de Calais ont passé la nuit du 26 au 27 octobre dehors.
Jeudi matin, ils étaient une centaine à faire la queue, transis de froid, pour se faire enregistrer au « sas » de tri, espérant que soient appliqués les accords franco-britanniques sur le regroupement familial. Mais ils ont trouvé les grilles et les entrées fermées, tout comme celles du centre d’accueil provisoire (CAP), c’est-à-dire les containers de la « jungle ».
Les vigiles leur barrent la route. Aux abords de la « jungle » comme en ville, la police les pourchasse et les emmène de force. Ils n’ont plus rien. Leur tente a brûlé ou a été détruite par les bulldozers. La mise à l’abri des mineurs qui veulent déposer une demande de réunification familiale en Angleterre était une des promesses de l’opération dite "humanitaire" du gouvernement. Elle n’a pas été respectée, elle est restée lettre morte.
Rappelons, comme l’ont fait le GISTI, Solidarité laïque et le Syndicat de la magistrature, que les mineurs isolés relèvent tous de la protection de l’enfance définie par des règles bien précises et exercée par les Conseils départementaux : la protection est accordée ​après une évaluation de cinq jours ; un juge est saisi ; la décision est notifiée par écrit à l’enfant qui prend connaissance de ses droits et des recours possibles. Toutes ces étapes ont été bafouées à Calais. Le tri s’est effectué au faciès : celui-là est mineur, celui-là ne l’est pas. En cas de doute une "évaluation flash" de quelques minutes infirme ou confirme la décision. Le CAP n’est pas un dispositif de la protection de l’enfance. Pas davantage que ne le sont les « centres d’accueil et d’orientation dédiés aux mineurs » évoqués par la Préfète du Pas-de-Calais. Ni l’un ni les autres n’ont été agréés par les Conseils départementaux.
Que vont devenir ces enfants ? Où vont-ils aller ? Comment les protéger ? Nous souhaitons et nous ferons tout pour qu’ils soient accueillis dans des conditions dignes et respectueuses. Qu’ils soient réellement mis à l’abri comme l’exige la loi.
Nous vous appelons à la solidarité active et généreuse pour qu’ils soient hébergés dans des hôtels, des gîtes. Apportez-nous votre soutien ! Les enfants ne doivent pas être abandonnés à la rue ni exposés aux dangers qui les menacent.
Pas un jour de plus dans la rue pour les enfants !

Signez avec ce lien : https://www.change.org/p/florence-prudhomme-pour-l-ecole-la%C3%AFque-du-chemin-des-dunes-alerte-urgence-enfants-et-mineurs-en-danger?recruiter=394266915&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=mob-xs-no_src-custom_msg

Premières signatures :

Premières signatures : Florence Prudhomme, Bibliothèque vivante Calais (BV), Virginie Tiberghien, Ecole laïque du Chemin des Dunes (ELCD), Nathalie Janssens (ELCD), Michelle Muller (BV), Christophe Blanckaert (ELCD), Nathalie Gaillard (ELCD), Margo Mona Brewster (ELCD), Nurith Aviv, Cyrille Hanappe, Hélène de Gunzbourg, Philippe Wannesson, Joëlle Martin, Denis Paillard, Dominique Rolland, Michèle Petit, Sylvie Rangognio, Adélaïde Maury, Hélène Grimonpont, Christine Liaigre, Mélanie Dutherage, Nathalie Denninger, Nancy Bélart, Claire Ayache, Pela Norton, Maryline Devaux, Solange Ferré, Olivier Vanderaa, Jean-Philippe Istache, Vincent Duquesne, Muriel Rouyer, Françoise de Salve, Laurence Noël, Patrice Golliot, Madon Aurore, Dominique Pierre, Madeleine Auchede, Clare Burnett, Nathalie Hardy, Caroline Hofman, Fran Wood ...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre