A Pekin, Idriss Déby renforce la relation Tchad-Chine

Le dernier Sommet du FOCAC (Forum sur la coopération Chine-Afrique), qui s’est tenu les 3 et 4 septembre, a été l’occasion pour Idriss Déby et Xi Jinping d’afficher leur proximité. En marge d’un événement salué par tous les observateurs comme un succès, les deux chefs d’Etat ont longuement échangé, accompagnés de différents ministres.

Xi Jinping a salué le rôle joué par Idriss Déby et la délégation tchadienne dans le succès de l’événement. Cette année en effet seul un pays africain, le Swaziland, manquait à l’appel à Pékin. L’influence diplomatique du président tchadien, dernier prédécesseur de l’actuel secrétaire général de l’Union africaine, n’y est probablement pas totalement étrangère. Car les liens d’Idriss Déby avec la Chine sont forts, le président tchadien s’étant tourné régulièrement vers des entreprises de ce pays pour mener à bien d’importants projets au Tchad.  

deb

Les deux chefs d’Etat ont notamment échangé sur l’approfondissement des relations Tchad-Chine. Trois pistes prioritaires ont été identifiées : infrastructures, énergie, et mines. Dans l’ensemble de ces secteurs, d’excellentes relations existent déjà, qui ne demandent qu’à être cultivées. Reconnaissant le rôle de premier plan joué par le Tchad en matière de sécurité régionale, Xi Jinping a également offert le soutien de la Chine en matière de lutte anti-terroriste et de maintien de la paix.

Idriss Déby s’est quant à lui félicité de n’avoir jamais vu autant de chefs d’Etat africains réunis à un événement du FOCAC, marquant l’importance qu’a pris cette plateforme depuis son lancement en 2006. Pour le président tchadien, ce succès illustre l’importance croissante de la Chine pour l’Afrique, et en premier lieu pour le Tchad : le volume du commerce bilatéral a en effet augmenté de plus de 60% en 2017.

Joignant le geste à la parole, Idriss Déby et Xi Jinping ont conclu leur rencontre en assistant à la signature de différents protocoles de coopération entre le Tchad et la Chine.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.