Pour la France, le Tchad d’Idriss Déby est un partenaire de premier plan

Lorsqu’une colonne de rebelles a fondu de son refuge libyen vers N’Djamena pour renverser le gouvernement tchadien, en février dernier, Idriss Déby a sollicité l’aide militaire de la France.

Le gouvernement français a immédiatement accepté, et plusieurs patrouilles de l’armée de l’air décollant du Niger et de N’Djamena ont rapidement brisé l’élan des rebelles, avant que l’armée tchadienne n’achève de capturer ou disperser ce qui restait de la colonne d’assaut. Un tel événement illustre la grande proximité qui existe entre le Tchad et la France, en premier lieu du fait du rôle important que joue Idriss Déby sur la scène régionale. Son engagement incessant pour la sécurité et la stabilité du Sahel n’a pas manqué d’impressionner Paris dans la durée.

Cette relation est sans cesse renforcée, et concerne l’ensemble des domaines, pas uniquement la coopération en matière de sécurité. Ainsi, du 11 au 14 avril dernier, le Groupe parlementaire d’amitié France-Tchad a fait une longue visite au Tchad, avec pour objectif de renforcer les liens entre les deux parlements, et de suivre un certain nombre d’initiatives de coopération. Les députés français ont été reçus par le président de l’Assemblée nationale du Tchad, et ils ont pu échanger successivement avec l’ensemble des présidents de groupes parlementaires. Le reste de la visite a été principalement consacré à un examen des nombreux projets de coopération en cours, en particulier sur les questions d’irrigation et d’agriculture.

macdeb

Quelques jours plus tard, le 16 avril, le ministre tchadien des affaires étrangères, Chérif Mahamat Zene, recevait Alexis Lamek, directeur Nations-Unies, Organisations internationales, Droits de l'Homme et Francophonie au ministère français de l'Europe et des Affaires Étrangères. A l’issue de son entretien avec le ministre d’Idriss Déby, le haut diplomate français déclarait : « Nous avons un dialogue très riche avec le Tchad qui est évidemment pour la France un partenaire très important. On connaît l'engagement du Tchad sur les questions de sécurité régionale, et les très forts sacrifices consentis par le Tchad contre le terrorisme, que ça soit contre Boko Haram ou contre les organisations djihadistes au Sahel, et le sacrifice consenti par le Tchad au sein de la MINUSMA. Naturellement, la concertation entre la France et notre proche partenaire le Tchad est importante à cet égard».

Une déclaration qui salue sans équivoque la politique volontariste d’Idriss Déby, et qui gage de la solidité des liens entre le Tchad et le partenaire de premier plan qu’est la France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.