L'effet-montre arrêtée

Testez l'expérience. Quand la pile de votre montre rend l'âme, attendez un peu pour la changer et continuez à porter votre montre. Pour moi, il est 12h17 le 1er mai. Le muguet est toujours beau!

Vos proches, vos collègues, les inconnus rencontrés, dans les transports ou ailleurs, auront peut-être des réactions amusantes. Ah, bien sûr, une montre arrêtée joue d'abord des tours à son porteur : quelle heure est-il vraiment? Mystère. Suis-je en retard? Va savoir. On se voit à 19 heures? On peut essayer... Au passage, merci aux opérateurs de téléphonie mobile qui ont pensé à la fonction heure...

Mais on peut aussi jouer des tours autour de soi. Tendez gentiment votre bras à un collègue, seulement si l'heure effective n'est pas très éloignée de celle de votre montre essouflée. "Non!!! Déjà?" Le piège bon enfant est tendu, il faut juste aimer plaisanter. Cela peut aussi donner : "Super, allons déjeuner!" Ou : "Il y a quelque chose que je ne pige pas..."

Dans le métro, le jeu peut se poursuivre. Comme vous ne conaissez pas a priori ceux qui vous entourent, le résultat peut être encore plus drôle. Soulevez votre manche, et lisez un journal de sorte que la vue sur votre montre soit bien dégagée. Puis attendez, et soyez discret quand vous regardez le voisin que vous voulez piéger.

Vous verrez probablement des yeux qui s'écarquillent, des sourires qui s'esquissent, des mains qui attrapent un téléphone portable pour vérifier la bonne heure, etc. Grâce à ma montre, j'ai aussi assisté à une scène hilarante (mais il faut se retenir de rire franchement) : une dame a appelé un proche pour lui dire qu'elle était franchement en avance et qu'il devait donc se hâter pour la rejoindre !

On voit ainsi qui est crédule et qui ne l'est pas... C'est "l'effet-montre arrêtée".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.