Des calculs so British

La British Airways a essuyé une perte nette de 375 millions de livres (425 millions d'euros) sur l'année achevée le 31 mars, contre un bénéfice de 712 millions un an plus tôt. La compagnie a énormément souffert de la crise économique, qui a fait s'effondrer le trafic de ses très lucratives classes supérieures.
La British Airways a essuyé une perte nette de 375 millions de livres (425 millions d'euros) sur l'année achevée le 31 mars, contre un bénéfice de 712 millions un an plus tôt. La compagnie a énormément souffert de la crise économique, qui a fait s'effondrer le trafic de ses très lucratives classes supérieures.La compagnie aérienne britannique British Airways (BA) a appelé ses employés à suivre l'exemple de leur patron Willie Walsh et à travailler gratuitement une semaine à un mois, afin d'aider leur entreprise "à survivre". Ce que ne nous disent pas les articles du nouvel obs. et de Lci, c’est que cette forme de gestion avait commencé bien avant. En effet pour réduire la masse salariale B.A est prête à tout.

Ainsi, comme nous le dit le site de la BBC, dans un premier temps, L'idée a été lancée le mois dernier lorsque la compagnie a demandé au personnel d’être bénévoles pour un mois de congé non rémunéré, ou à travailler gratuitement pour l'époque. Cela a attiré plus de 1000 candidats

A moins que je ne comprenne mal l’anglais,il est marqué dans l’extrait « It asks staff to volunteer by the end of this month for between one week and one month of unpaid leave or unpaid work.

Or volunterr veut bien dire bénévoles.Ce qu’en France nous pourrions plus facilement traduire par stagiaires !

http://news.bbc.co.uk/2/hi/business/8102862.stm Cette proposition s'ajoute à une batterie de mesures d'économies déjà proposées par BA à ses employés. Depuis le mois dernier, le groupe leur propose, là aussi sur une base volontaire, de prendre des congés non payés ou de travailler à temps partiel, afin d'aider à réduire la masse salarialeLes dirigeants ont montré l’exemple en annonçant qu'ils travailleraient pour rien pendant le mois de juillet.(il serait étonnant de voir les dirigeants d’une quelconque entreprises licenciant du personnel en France annonçant qu’il prend des congés sans solde)

Mais ce qu’on ne nous pas ou peu c’est que certains employés et syndicats ont dénoncé le plan, en disant que des améliorations dans la gestion de la compagnie aérienne auraient été une plus grande priorité

D’autres part ça grince à B.A. puisque l'équipage de cabine et les bagagistes contacté par la BBC, a rejeté le plan Trois remarques quant à cette affaire

1 ) Lorsque B.A a fait des bénéfices à tour de bras je ne suis pas certain, je pourrais toujours vérifié, qu’elle ai embauché autant qu’elle licencie aujourd’hui

 

2) Ceux qui nous rabâchent sans cesse que les couts de la main d’œuvre sont trop élevés en France peuvent aller se rhabiller (KPMG a déjà démontré par ses différentes études que la main d'oeuvre française était l'une des moins chère d'Europe. Ce sont les charges qui font son coût et non les salaires)

 

3) Quand une entreprise a besoin de main d’œuvre elle emploi, quand elle est en difficulté elle licencie…c’est bête comme le capitalisme mais c’est ce qui a permis de faire avancer l’économie.

 

C'est pour aussi pour ça qu'il faut savoir le réguler !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.