Florielvm
Militante politique
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2021

10 profils toxiques qui pourrissent une organisation

Alors qu'à l'approche des fêtes je traverse mon traditionnel épisode misanthrope, j'ai envie de faire le point sur les profils toxiques que j'ai eu le malheur de croiser tout au long de mes différents engagements personnels, militants et professionnels.

Florielvm
Militante politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il va de soi que je ne m'exclue pas une seconde des traits que je décris, il est tout à fait possible que ces descriptions s'appliquent tout ou partie à la plupart des gens, moi compris, parce que nul n'est parfait, et que l'on fait tous des erreurs (sauf le Sachant qui n'en fait jamais, évidemment)...

Mais même si je suis persuadée, aussi persuadée que peut l'être un Sachant, que vous reconnaitrez des gens de votre entourage, ou même vous-même, dans certains des profils décrits ci-dessous (profils qui peuvent largement se cumuler les uns les autres), ne les prenez pas pour argent comptant, il ne s'agit là que d'une publication très personnelle, une sorte de parenthèse dans mon blog sur la démocratie, une parenthèse exutoire nécessaire compte tenu de mon état moral actuel.

Ceci étant dit, je vous souhaite une excellente lecture et, si je ne publie rien d'ici Noël, je vous souhaite également d'excellentes fêtes de fin d'année.

Le Sachant

C'est le militant qui vous regarde du haut de son gigantesque savoir, au moins aussi énorme que la taille de son égo selon lui, mais dès lors que vous creusez un peu, vous découvrez une personne bourrée de principes qu'il est très difficile de contredire et qui finalement n'a jamais regardé plus loin que le bout de son nez. Le Sachant sait, et surtout il pense savoir qu'il sait, et ce qu'il ne sait pas vous ne pouvez pas le savoir non plus, comment le pourriez-vous ? Ce qu'il sait plus que tout, c'est que vous êtes ignare, et face à lui vous aurez l'air d'ignorer tout sur tout parce qu'il sait et que vous ne savez rien. Le Sachant est un ultracrépidarien, il n'a pas beaucoup voyagé, ne s'est jamais vraiment confronté au terrain, mais il a lu beaucoup d'articles, de revues, d'études, de publications sur les réseaux sociaux sur lesquels il a beaucoup de contacts, plus que vous et moi bien entendu, des contacts qui lui disent des choses qu'il sait ensuite. Il vous parlera de son oncle Eugène qui a été malade ou qui est mort à cause de tel ou tel vaccin, ou de sa tante Gertrude qui a développé un cancer suite à l'installation d'un poteau électrique dans sa rue. Il sait que le monde va mal, et il est intimement persuadé que le monde doit savoir ce qu'il sait. Alors le Sachant tient un blog dans lequel il ne cesse de répéter que tout va mal et que vous ne savez rien, qu'on nous cache tout et que lui seul détient la véritude, et parfois, quand il a su bien s'entourer des bonnes personnes, le Sachant publie une tribune dans un grand journal, parce que bien que ridicule, le Sachant peut être aussi doué pour entretenir un réseau, surtout s'il est bien né, et avoir un bon réseau, ça peut tout changer.

L'Expert

Tout comme le sachant, l'Expert sait des choses, mais il se concentre sur un sujet spécifique sur lequel il est capable de disserter pendant des heures. Un seul sujet l'intéresse, tout le reste n'est que perte de temps, parce que selon lui, son sujet de prédilection surpasse de très loin tous les autres. Loin de moi l'idée de dire que ce n'est pas le cas, je suis d'accord pour dire qu'il y a des sujets importants, peut-être plus importants que d'autres, mais plutôt que de se contenter de dire qu'il ne connait pas les sujets dont on lui parle et qui ne sont pas son sujet de prédilection, afin d'éviter de passer pour l'ignorant qu'il est, l'Expert méprisera tout ce qui n'est pas dans son champ d'expertise. L'Expert est donc un sachant qui a choisi de sélectionner un sujet soit par fainéantise, soit par bêtise, et qui n'a, sur le sujet choisi, pas plus de connaissance que vous et moi, bien qu'il semble être intimement persuadé du contraire.

La Victime

Une Victime n'est pas véritablement une victime, c'est une personne qui a peur du conflit et qui le fuit, c'est une personne qui a ressenti le besoin de s'investir à un moment de sa vie dans un domaine précis, pour une cause ou une autre, pour plusieurs souvent, mais qui, pour défendre sa cause, fait usage d'un grand nombre d'arguments fallacieux, d'une rhétorique douteuse qu'il est très facile de démonter. Et dès lors que vous avez démonté ce raisonnement vous découvrez assez vite que vous êtes face à ce type de militantisme victimaire. Une Victime préfèrera fuir le débat en vous accusant de l'avoir maltraitée pour l'un ou l'autre des traits de sa personnalité plutôt que d'assumer la médiocrité de son argumentaire. Vous connaissez la "cancel culture" ? C'est le fond de commerce de la Victime, c'est même très probablement elle qui l'a inventée. La Victime porte des lunettes ? Elle vous accusera de validisme dès lors que vous aurez osé remettre en question le fond malhonnête de ses propos. La Victime est une femme ? Elle vous accusera de sexisme dès lors que vous aurez osé remettre en cause le fond même des arguments fallacieux qu'elle a usés jusqu'à la corde pour défendre son point de vue. Bien sûr, il arrive que des personnes aient un comportement méprisable avec d'autres personnes, il est parfois difficile de se rendre compte de ce type de comportement, il arrive qu'on passe à côté par manque de perspicacité ou par habitude, mais quelle que soit la situation, qu'elle soit ou non problématique, dès lors qu'elle se retrouvera contredite par quelqu'un, que la contradiction soit basée sur un raisonnement pertinent ou non, la Victime va systématiquement se servir d'une accusation en sa faveur pour manipuler l'auditoire et le retourner contre son détracteur, et bien souvent, parce qu'il est difficile de remettre en question les sentiments éprouvés par la Victime, cela fonctionne très bien, on oublie qu'elle a fait preuve d'une argumentation puante pour faire passer une 

idée et on prend son parti contre un oppresseur imaginé. Mais attention, la Victime ne se contente pas de fuir, elle va ensuite alimenter la flamme de la rancune contre son oppresseur, parce qu'une Victime se souvient, une Victime a la rancune tenace, elle se souvient longtemps et dès qu'elle a attrapé un poisson, elle le harcèle au point de devenir le pire des bourreaux. Prenez garde aux Victimes, elles sont probablement pire que le pire des fascistes que ce monde ait connu.

La Diva 

La Diva cumule beaucoup de traits de profils toxiques. Sachante, Experte et/ou très souvent Victime, la Diva s'impose dans toutes les rencontres, elle prend la place, attire sur elle la lumière et ne sait pas vivre sans être sous le feu des projecteurs, quitte à raconter les pires idioties du moment que les gens la regardent. La Diva n'est pas ponctuelle, elle arrive toujours en retard, et quand elle arrive en retard à une réunion, elle fait savoir qu'elle arrive, prend place en faisant du bruit, s'étend sur sa vie et les raisons de son retard, coupe la parole des personnes qui étaient en train de parler et réoriente toute la réunion selon ses choix à elle. Vous avez déjà pris une décision ? La Diva va revenir dessus pour pouvoir s'exprimer, quitte à remettre en cause une décision consensuelle, même si elle est d'accord avec la décision prise, l'objectif est seulement de donner son avis parce que comme la Diva est une Sachante, son avis compte pour tous les autres et doit être pris en considération. Si la Diva n'est pas d'accord, elle le fera savoir, et plutôt que d'écouter les avis des autres elle n'aura de cesse de leur couper la parole pour faire part de sa désapprobation. Si vous n'allez pas dans son sens, la Diva s'en ira en claquant bruyamment la porte mais elle trouvera toujours un moyen de regarder par la fenêtre pour savoir de quelle façon dont vous allez réagir à son départ.

Le Désorganisateur

Dans toute organisation vous ferez face, à un moment ou un autre, à un Désorganisateur (aussi appelé Bordélisateur). C'est une personne qui n'a aucun respect pour l'organisation, ses règles communément acceptées et ses membres. Le Désorganisateur remet tout en cause tout le temps, même la loi. Avec une minutie et une patience rare, son objectif est de provoquer le chaos dans votre organisation. Normalement, lorsque vous rejoignez une organisation, vous adoptez son règlement intérieur, le Désorganisateur n'a jamais lu ce règlement et donc il ne le respectera pas, il le contournera et ne cherchera jamais à le comprendre, parce que le Désorganisateur se fout du règlement. Alors que vous mettez en place des procédures pour prendre des décisions collégiales, le Désorganisateur ne respectera jamais rien, il se torchera le cul avec tout ce que vous proposerez de mettre en place, il contournera vos procédures pour faire passer ses intérêts avant ceux de l'organisation, et ses intérêts ne sont pas très compliqués à définir : Son seul et unique objectif est de détruire l'organisation, parce que le Désorganisateur se prétend anarchiste mais il ignore tout de l'anarchie, ce qu'il provoque c'est le chaos. On n'est pas forcément Désorganisateur au moment de rejoindre l'organisation, on peut le devenir progressivement, par fierté, parce qu'on a été mis en minorité à un moment ou à un autre, par rancune donc, un Désorganisateur c'est parfois une Victime qui a choisi de ne pas jouer la Diva, de rester et de se venger en détruisant petit à petit l'organisation dans laquelle il s'est engagé. Beaucoup d'organisations ont été détruites par un ou plusieurs Désorganisateurs, il est particulièrement difficile de les détecter, et lorsqu'ils arrivent à se liguer en ayant des comportements victimaires, il devient presque impossible de lutter contre eux.

Le Critique

Le Critique est, comme son nom l'indique, très critique. Il critique tout, tout le temps, il donne son avis sur tout, un peu comme une Diva bien que légèrement moins présomptueux puisqu'il ne cherchera pas le feu des projecteurs. Le mantra du Critique est le suivant : "Ce n'est pas comme ça que nous aurions dû faire." Il n'est donc jamais content, jamais contenté, très exigent mais surtout, le Critique ne fait rien d'autre que critiquer. Parce que le Critique est aussi particulièrement indolent. Oui, le critique est un glandeur, un branleur, un jean foutre. Il va poser sa petite critique mais ne va pas aider à faire mieux, parce que le Critique n'a pas le temps, pas la force, pas le courage parce que vous avez été trop nul, parce que c'est ni fait ni à faire, parce que le Critique n'a pas de temps à perdre avec des incapables, en somme, toutes les excuses sont bonnes pour que le Critique ne travaille pas sur l'objet de sa critique pour le rendre meilleur. Contrairement au Sachant, le Critique sera capable, parfois, d'admettre qu'il ne saurait faire mieux que vous, mais le pire des Critiques est celui qui est également Sachant, ou Expert, parce que celui-là vous fera une critique monstrueusement méprisante, il vous dira qu'il n'aurait pas fait comme ça, mais ne fera pas le travail pour autant et se contentera de vous observer vous débattre avec sa petite critique de Sachant. Le Critique n'est donc jamais satisfait et passera sa vie à vous le faire comprendre sans jamais vous aider à le satisfaire.

L'Autocrate

Contrairement au Critique, l'Autocrate est un énorme bosseur, il travaille beaucoup, énormément, mais il travaille seul, sans vous dire qu'il travaille, il travaille dans son coin, et ne prévient personne qu'il travaille, ne demande de l'aide à personne et ne demande jamais l'avis des gens avec lesquels il est sensé travailler. Parce que l'Autocrate sait que ce qu'il fait est forcément bien, il n'a pas besoin de vous pour le savoir, et s'il vous demande votre avis, c'est pour vous entendre dire que ce qu'il fait est bien, pas pour que vous y apportiez une modification. Le travail de l'Autocrate se suffit, il ne saurait être altéré par une quelconque correction, et si vous osez vous aventurer à lui montrer qu'il s'est trompé, l'Autocrate fera tout pour que personne ne sache qu'il a fait une erreur et que vous l'avez corrigée, il ira jusqu'à vous accuser de mentir tout en ayant effacé toute trace de son erreur. L'Autocrate est donc un grand bosseur, mais surtout un énorme manipulateur qui ne respecte rien ni personne, qui refuse le travail collectif et qui fera tout son possible pour se rendre indispensable dès lors qu'il aura pris place dans un groupe de travail. Parce que l'Autocrate travaille, il se croit légitime pour ne rien respecter, il se considère au-dessus des règles communes et au-dessus des autres, ce qui le rend aussi dangereux que n'importe quel autre profil toxique.

Le Faux Démocrate

Le Faux Démocrate ignore tout de la démocratie, cependant il n'aura de cesse de se plaindre qu'on ne la respecte pas, usant d'arguments parfois carrément tendancieux. Si, lors d'un échange, une personne qui tient des propos discriminants est sommée de modérer ses propos et de présenter des excuses, le Faux Démocrate bondira pour hurler à la censure et à l'atteinte à la liberté d'expression. Le Faux Démocrate est sans aucun doute la raison pour laquelle nous sommes aujourd'hui inondés de propos fascisants dans la quasi totalité des médias, parce que vous comprenez, nous devons laisser les personnes s'exprimer, quitte à ne jamais pouvoir les contredire. Nous sommes entourés de Faux Démocrates, la plupart ignore tout de la démocratie, de ses règles et des valeurs qu'elle porte, mais ils vous opposeront systématiquement la Démocratie comme modèle à suivre dans toute forme de prise de décision. Le Faux Démocrate usera régulièrement des termes "tyran", "totalitaire" ou des citations de plus grands dictateurs pour montrer qu'ils ont raison de s'opposer à la méthode que vous avez choisie de suivre pour prendre une décision, parce que quelle que soit la méthode choisie, elle ne convient pas puisqu'elle empêchera que lui ou ses amis puisse agir comme bon leur semble, sans demander leur avis aux autres membres de l'organisation. En résumé, le Faux Démocrate est l'exact opposé de ce qu'il croit dénoncer, et par son comportement il devient très vite le meilleur ami des dictateurs en puissance.

L'Amateur

D'un naturel naïf, l'Amateur est rempli de bonne foi et croit bien faire, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est là. Il ne sait rien mais il est ultra motivé et a soif d'apprendre, le problème c'est que sa naïveté va le pousser à croire n'importe qui et n'importe quoi, ce qui le transformera rapidement en une bombe à retardement. Parce qu'une fois mis en contact avec n'importe quel autre type de profil toxique, l'Amateur se transforme à son tour en l'un de ces profils et peut provoquer la destruction instantanée de votre organisation. L'Amateur est, par sa nature naïve, un suiveur facilement manipulable. Il va parfois s'engager sur des projets qui lui semblent pertinents sans douter un instant qu'ils n'ont aucune chance d'aboutir, et dès lors que le projet tombe à l'eau, l'Amateur peut perdre d'un coup toute forme de motivation et se transformer en Désorganisateur pour vous faire vivre un enfer.

Le Petit Chef

Ah, le Petit Chef, ce profil que nous avons tous croisé un jour dans nos vies. Le Petit Chef est bien souvent une personne qui choisi une bonne planque pour agir en tout impunité. Son unique objectif est plutôt simple, tout ce qu'il fait c'est décider à la place des autres de ce qui est bien pour eux. Comme le Critique, le Petit Chef ne travaille pas même si on le lui demande, même si son rôle le nécessite, parce qu'il estime que ce n'est pas à lui de travailler, il estime qu'il est au-dessus de cela. Un Petit Chef c'est donc un mélange entre un Sachant, un Autocrate et un Critique avec tout ce qu'il y a de plus mauvais dans chacun de ces profils. Obséquieux, le Petit Chef ne deviendra jamais le grand chef pour éviter de se retrouver au centre du monde, ce n'est donc pas une Diva mais c'est souvent son meilleur ami parce qu'il n'aura de cesse de flatter les égos de toutes les personnes qui le surplombent par leur charisme ou par leur savoir prétendu tout en humiliant quiconque se retrouverait sous ses ordres. 


Pour aller plus loin, je vous propose ce petit manuel du sabotage simple produit par l'OSS, l'ancêtre de la CIA :

https://www.artofmanliness.com/character/military/simple-sabotage-manual/

Aussi, parce que je vous aime bien malgré tout, je vous invite à lire l'excellent feuilleton "Quand le militantisme déconne : Injonctions, pureté militante, attaques..." par Viciss Hackso : 

https://framablog.org/wp-content/uploads/2021/07/Quand_le_militantisme_deconne-Viciss_Hackso-Framasoft.pdf

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social