Et après ?

J'entendais ce matin à la radio M. Fillon nous dire que nous devrons faire des choix et des coupes budgétaires pour lutter contre le terrorisme en affectant les moyens là où il faut (je résume)...

Est-ce que l'on pourrait un jour faire les choses dans l'ordre et sans se précipiter ?

Commençons d'abord par récupérer les milliards de fraudes fiscales par une réforme rapide, les solutions existent, je ne vais pas m'étendre là-dessus aujourd'hui et ensuite nous aurons les moyens de lutter efficacement contre le terrorisme : éducation scolaire et universitaire de qualité, enseignement des apprentissages et des métiers revalorisé, intégration réfléchie des populations immigrées ou issues de l'immigration, revenu de base inconditionnel pour tous...etc

Tout cela ne se fera pas en 48 heures...

Mais nous pouvons perdre nos libertés à vouloir régler le problème en 48 heures, ne tombons pas dans le piège du "Patriot Act" de l'ère Bush et Cie !

Ne laissons pas les politiques dire et faire n'importe quoi en notre nom, ils n'ont encore pas compris que nous n'avons pas besoin d'eux. A voir l'empressement de certains à récupérer ce mouvement populaire de dimanche, on constate leurs faiblesses et leur soif de pouvoir. Ne nous laissons pas berner et affirmons tous les jours si il le faut notre soif de vraie démocratie et de liberté !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.