Pass sanitaire révélateur de la discrimination, des divisions et des inégalités

La pass sanitaire est en chaque point une discrimination et une division supplémentaire de notre société, déjà explosée, qui amène à réfléchir sur l'avenir que l'on souhaite ou pas.

Ce pass est en tout point discrimant

Questions pratiques :

  1. Quid du secret médical si on doit afficher ouvertement notre sérologie ou avoir été vacciné dans tous les lieux publics ?

  2. Prise en charge des tests, la Sécu ne va pas rembourser les tests pour se "divertir", les pauvres ne pourront pas payer des tests et assumer ce coût supplémentaire au coût de la "sortie exceptionnelle" pour laquelle ils auront économisé, pire pour aller dans une administration publique

  3. Prévoir ses sorties longtemps à l'avance le temps de prendre rdv pour le test et ce toutes semaines pour ceux qui sortent beaucoup

  4. La vaccination obligatoire, plusieurs vaccins existent et d'autres vont être développés quasiment en temps réel en fonction des variants, ils n'offrent et n'offriront pas les mêmes garanties ni effets secondaires, (peut-on encore être libre de s'interroger sur les scandales sanitaires Pfizer &co et de fait ne pas être super rassuré sans être antivax mais juste lucide sur le fait que nous n'avons aucun recul sur ces vaccins, que tous les labos ont des antécédents de scandales et soyons honnêtes ne pensent pas au bien de l'humanité mis plutôt à leurs profits) je pose ça là : Affaire Pfizer Nigeria/ je pose ça ici aussi sans être complotiste mais Bill Gates n'est jamais bien loin https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/19/le-kenya-et-le-malawi-zones-test-pour-un-carnet-de-vaccination-injecte-sous-la-peau_6023461_3212.html
  5. Smartphone indispensable (en disposer, avoir du réseau...)

  6. Justifier de sa vaccination ou sérologie négative pour accéder à une administration publique pour laquelle des impôts sont prélevés à chaque citoyen (qui ouvre droit, normalement, à l'accès à celle-ci) ou la vaccination permet-elle de ne plus payer d'impôts puisque tout sera conditionné à celle-ci (je pousse hein)

  7. Justifier de sa vaccination ou de sa sérologie pour avoir le "droit" d'aller travailler, comme si le travail était une réjouissance pour le commun des mortels

Division exacerbée

Mais dans l'absolu cela nous divise encore un peu plus, pro vaccin, anti, essayons de respecter le choix de chacun au minimum, soyons tolérants, ouverts et empathiques. Je pense que personne ne se posait la question de savoir si son voisin était vacciné contre la grippe. Ça ne gênait personne de faire la bise à quelqu'un et ensuite vous dire "oh j'ai la gastro", ceux qui ne se lavaient pas les mains et ne les lavent toujours pas en sortant des chiottes, qui se mouchaient et laissaient le mouchoir sur le bureau... qui maintenant vous font la morale quand le masque est mal positionné ou hurlent si vous vous posez des questions sur les vaccins, mais balancent les masques dans la rue.

Les Manifs sont maintenant en rangs dispersées, chacun fait sa petite manif dans sa petite rue à son horaire. Toutes les manifs portent les mêmes revendications mais surtout pas ensemble, ça aurait trop de gueule de voir la culture, les travailleurs (qui subissent les fermetures en cascades), les étudiants qui sont carrément méprisés, les gilets jaunes qui sont les maux de toute la France selon les médias, les syndicats, les soignants qui sont désespérés de voir leurs hôpitaux se vider de leurs lits et de leur personnel, les restaurateurs interdits de travailler et signalés boite de pétri à cluster, les libraires classés non essentiels, LGBT, antifa, manif contre les violences policières avérées et non discutables, climat, etc... ensembles ? Non parce que la demande est la même : des moyens pour travailler et pour vivre, retrouver notre liberté sans être réprimé pour avoir émis une idée et porté une pancarte, une certaine égalité et la préservation de notre bien commun: la terre.

Ces sujets insidieusement soufflés par les vilains gilets jaunes (mouvement universel qui rassemblait pourtant des cadres, des chômeurs des retraités, jeunes...) il y a quelque temps... ils nous avaient pourtant montré la voix de l'inclusion et avaient même réussi à insuffler des mouvements de révoltes mondiaux pour une vie plus juste pour tout le monde.

Les pays du monde ont simplement mis au point une politique mondiale commune (incroyable quand les membres de l'Onu n'arrivent jamais à se mettre d'accord) offerte sur un plateau par la Chine reçue en grande pompe à l'Elysée : l'exploitation de nos données par la surveillance généralisée avec le Covid en passe-plat.

Cadenasser de toute part, les révoltes en cours ou à venir, invisibilisation de celles-ci dans les médias, les idées bienveillantes et altruistes criminalisées qui pourraient émerger pour mettre fin à un système mondial absurde et à bout de souffle pour ceux qui le subissent. Plus aucun gouvernement ne feint de cacher sa corruption et les toiles d'araignées qu'ils ont tissées depuis des décennie, les scandales éclatent les uns après les autres sans que cela ne choque personne.

Liberté Égalité Fraternité qu'ils disaient

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.