fpaggi
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 août 2019

La jungle

fpaggi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En octobre 1904, Upton Sinclair — journaliste, au cœur ancré bien à gauche — s’introduit incognito dans les abattoirs de Chicago afin de dénoncer la misère ouvrière et l’exploitation des immigré·e·s qui y règnent. Son roman — La jungle, paru en 1906 — est un véritable témoignage des méthodes véreuses des trusts de la viande en matière de management, de rentabilité, de sécurité, de normes sanitaires et de mépris social. Il y révèle également l’inertie — voire la complicité — de la classe politique, les souffrances et tortures infligées aux animaux et l’hygiène plus que douteuse du produit fini : la viande. À sa sortie, le livre fait scandale. Les lecteur·rice·s sont tellement horrifiés par l’insalubrité décrite au fil des pages, que le président Théodore Roosevelt diligente une commission d’enquête sur les lieux. Cette dernière confirmera en grande partie celle précédemment menée par Upton Sinclair et conduira à l’adoption de la Loi sur l’inspection des viandes et de celle sur la qualité des aliments et des médicaments.

Se plaignant de l’incompréhension de son lectorat quant à l’objectif principal de son roman — la dénonciation de la condition ouvrière —, Upton Sinclair déclarera au Cosmopolitan en octobre 1906 : « J’ai visé le cœur du public et, par accident, je l’ai touché à l’estomac. »

L’auteur nous conte la rapide descente aux enfers d’une famille unie que l’espoir d’une vie meilleure a conduite de la Lituanie à Chicago. Après quelques mois de répit où toute la maisonnée, ou presque, a trouvé un emploi et verse sa paye au pot commun, tout s’accélère. Prise dans les rouages d’un capitalisme débridé et sauvage — soutenu par une classe politique corrompue — où la course à la productivité est la règle et soumise à des cadences de travail infernales, des salaires de misère, la maladie et les blessures, la famille finit par perdre pied, sombre dans le dénuement et se disloque.

L’inhumanité et les magouilles règnent en maîtres dans les abattoirs de Chicago. La tyrannie exercée envers les hommes et les femmes modère jusqu’à la barbarie perpétrée contre les animaux. Ces animaux, personnages secondaires bien malgré eux, qui sont exploités, martyrisés et sacrifiés sur l’autel du profit.

Dans ce roman, qui relate à s’y méprendre la vraie vie, les animaux et les êtres humains ne sont considérés pour rien, tout juste des données variables que le capitalisme, poussé à son paroxysme, ajuste au gré de ses besoins sans aucun état d’âme.

Le monde dépeint par Upton Sinclair plus d’un siècle plus tôt à travers les vicissitudes de cette famille lituanienne immigrée, existe-t-il encore ? Je suis tentée de répondre oui. Plus de vingt-deux lustres sont passés et pourtant les conditions de travail dans les abattoirs restent toujours abominables, les normes sanitaires peu respectées et le traitement des animaux infiniment misérable, funeste et tragique…

À lire, absolument.

Source article → https://culturemergence.wixsite.com/website/accueil/la-jungle

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi
Journal — Santé
Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes
La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux
Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica