francegl
Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Lien 29 oct. 2020

Qu’est ce que la famine et comment y faire face?

francegl
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.unicef.fr/dossier/famine

 Le coronavirus COVID-19 touche pratiquement toutes les régions du monde. Alors que pays après pays, les gens sont confinés et que les économies s'arrêtent, le spectre de la faim se profile à l'horizon. La circulation des aliments, des fermes aux marchés et aux maisons, est perturbée, et les plus pauvres et les plus vulnérables sont menacés. La crise économique et la perturbation de l'approvisionnement alimentaire pourraient faire basculer un demi-milliard de personnes supplémentaires dans la pauvreté, selon les estimations des ONG

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies affirme que 135 millions de personnes sont déjà confrontées à une insécurité alimentaire chronique et qu'elles "pourraient être poussées au bord de la famine d'ici la fin de 2020" et créer une "pandémie de faim", voire une famine.

La famine n'est pas seulement un manque de nourriture

En termes techniques, une famine est une situation dans laquelle un ménage sur cinq connaît "un manque extrême de nourriture et d'autres besoins de base”

La famine est un manque de nourriture, et la plupart des gens pensent qu'elle est provoquée par une sécheresse, une guerre ou une épidémie. Et certains croient encore aux théories démythifiées du XIXe siècle selon lesquelles la "surpopulation" serait à l'origine de la famine. Mais les famines sont généralement causées par de multiples facteurs, aggravés par de mauvaises (ou même intentionnellement mauvaises) décisions politiques qui rendent les gens vulnérables. Lorsque personne ne s'attaque à cette vulnérabilité, elle conduit à la famine.

Avant la pandémie COVID-19, nous avons assisté à un déclin spectaculaire des famines au cours des 50 dernières années. Malheureusement, certains cas de conflits ont encore plongé des millions de personnes dans la pauvreté et la faim, ce qui rend les gens encore plus vulnérables au coronavirus. La guerre civile au Sud Soudan et au Yémen a déplacé des familles et coupé l'approvisionnement en nourriture, ainsi que l'accès des populations à l'aide. Les conflits et la longue et grave sécheresse qui sévissent en Somalie et dans d'autres parties de la Corne de l'Afrique ont tué la plupart des récoltes et du bétail, qui constituent les principaux biens de nombreuses familles. La situation dans la Corne est aggravée par le changement climatique et maintenant par une recrudescence des criquets pèlerins dans toute l'Afrique de l'Est.

Si nous attendons qu'une famine soit déclarée pour réagir, il est trop tard

Le conflit au Sud-Soudan a commencé en 2013, il n'est donc pas surprenant que la famine y ait été déclarée dans l'État de l'Unité au début de 2017, et que les habitants de ces régions continuent à lutter pour survivre dans des conditions quasi faméliques.

Ce que fait Life Ong

L'eau propre pour la boisson, la cuisine et le lavage des mains est essentielle dans toute situation d'urgence humanitaire pour éviter les maladies mortelles d'origine hydrique comme le choléra ou les coronavirus. 

Mais tout malaise gastrique causé par de l'eau sale privera les gens de la nutrition qu'ils peuvent tirer de la nourriture qu'ils peuvent trouver. Les enfants de moins de 5 ans sont particulièrement vulnérables. life-ong.org aide à améliorer et à réparer les puits, et à acheminer des camions d'eau dans les zones où il n'y en a pas.

Un assainissement et une hygiène corrects sont essentiels pour prévenir des maladies comme le choléra, le virus Ebola et le COVID-19. Life Ong aide à la construction d'un puits en Afrique et distribue des articles d'hygiène comme du savon pour que les gens puissent se laver les mains.

Lorsque la nourriture est disponible sur les marchés, mais qu'elle peut être rare ou très chère pour certains, Life Ong distribue de l'argent liquide. Life Ong distribue également de la nourriture d'urgence lorsque cela est nécessaire.

Dans les régions où les agriculteurs peuvent planter des cultures, Life Ong aide à fournir des semences, des outils et d'autres aides pour que les gens puissent cultiver leur propre nourriture. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Médias : la commission d’enquête ménage aussi Bernard Arnault
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Au procès de Vanesa Campos, deux visions de la prostitution s’affrontent
Le meurtre de la travailleuse du sexe transgenre, dont le procès se déroule jusqu’au 26 janvier, a jeté une lumière crue sur les conditions de travail des prostituées au bois de Boulogne. Mais les associations se divisent sur le sujet.
par Youen Tanguy

La sélection du Club

Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii