L’irresponsabilité de Trump ne découragera pas les initiatives porteuses d’espoir

Après avoir provoqué l’effarement des sphères politique, civile et même économique, un acte de cette ampleur ne pourra que gonfler l’instinct de survie mondial.

En dépit de l’urgence climatique, le président américain applique la politique de l’autruche en se retirant de l’Accord de Paris. Un acte égoïste, loin de la solidarité internationale dont les pays les plus pauvres ont plus que jamais besoin. L’annonce provoque des réactions virulentes allant de la déception à la consternation. Tel un enfant, main appuyée sur le bouton rouge, Donald Trump surprend encore par son ignorance et sa folie. Mais après avoir provoqué l’effarement des sphères politique, civile et même économique, un acte de cette ampleur ne pourra que gonfler l’instinct de survie mondial.

Le consensus international signé en 2015 est désormais amoindri par le retrait des États-Unis. Il n’y a plus de capitaine à bord de ce pays hautement émetteur de CO2. Face à ce constat, point de défaitisme. L’État californien appelle déjà à la résistance ; le maire de Pittsburgh, Bill Peduto, assure qu’il suivra les directives de l’Accord de Paris malgré tout, et ira même plus loin. La décision de Donald Trump ne semble que renforcer les solutions nationales et locales répondant à la nécessaire lutte contre le changement climatique. Le président français appelant à des initiatives fortes devra quant à lui faire preuve de cohérence et cesser d’envisager des projets très ouvertement climaticides. La France, hôte de la COP21 dont a émané l’Accord de Paris, ne peut que montrer l’exemple. Si la prochaine COP23 présidée par les Iles Fidji, État insulaire en situation extrêmement vulnérable, a lieu dans quelques mois, la solidarité entre les peuples ne peut pas attendre les sommets diplomatiques et leurs engagements fragiles.

Des alternatives existent déjà et d’autres restent à créer. Nous devons collectivement et individuellement nous en emparer de façon à construire un avenir protecteur pour le climat et notre planète. État, ville, famille, citoyen, les solutions pour atténuer ou s’adapter au changement climatique sont applicables par tous. Chacun peut agir à son échelle, nous vous invitons donc à vous inspirer de notre plaidoyer eau et climat. France Libertés s’est donnée pour mission de protéger l’eau, car si cette ressource vitale est menacée par les bouleversements climatiques, elle est aussi une part importante de la solution.

Les activités humaines ont une incidence sur le lien entre climat et cycle de l’eau. Ce lien essentiel explique une importante partie des dérèglements climatiques actuels mais n’a pour le moment jamais réellement été pris en compte dans les accords internationaux sur le climat.

Chacun peut s’engager pour agir positivement et mettre en place des modes de gestion respectueux du cycle local de l’eau. Vous voulez donner un signal autour de vous ? Plantez un arbre, faites un jardin, contribuez même petitement au cycle de l’eau. Les solutions au changement climatique ne pourront pas se limiter à des accords en haut lieu. La mobilisation, les initiatives, la solidarité feront face au négationnisme irresponsable de Donald Trump. Il décide de tourner le dos à notre avenir mais nous ne le suivrons pas sur cette voie et nous allons agir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.