Eau et changement climatique: les alternatives existent (n°15)

Pour ce dernier épisode de notre série sur les alternatives de lutte contre le changement climatique par l'eau, focus sur une initiative récente: une COP régionale en Bretagne.

bretagne-2017-amphotographies-via-flickr
Dans l'esprit de Paris avec la réalisation de la COP21 en 2015, la Bretagne a souhaité réaliser une COP régionale. Cet évènement a pour but d’associer l’ensemble des parties prenantes en Bretagne afin de lancer une dynamique permettant de lutter, à l’échelle de la région, contre le changement climatique.

Le 9 mars 2017 à Saint Malo s’est ainsi déroulé le Carrefour des transitions. Cette journée a permis la réunion de 700 acteurs concernés et diversifiés : élus bretons, représentant de la société civile, associations et membres des quatre grandes instances de concertation sur l’environnement (énergie, eau, ressources et biodiversité).

Ce Carrefour a permis de lancer une dynamique de co-construction afin de dresser un état des lieux et définir les enjeux spécifiques du territoire. La journée s’est organisée autour de différentes tables rondes abordant de nombreuses thématiques comme le changement climatique, la participation citoyenne, l’attractivité de la région et la pression exercée sur ses ressources, la transition écologique et énergétique, les enjeux environnementaux d’une région maritime, et bien d’autres.

Outre la concertation et l’établissement de diagnostic, cette journée a également été l’occasion de récompenser 5 projets lauréats au trophée du développement durable. On y retrouve la construction dans le cadre d’une démarche participative d’un bâtiment écologique passif, ou encore la commune du Mené qui produit, par le biais d’énergie renouvelable, 99% de son électricité.

L’organisation d’un tel évènement marque le besoin d’un engagement local pour limiter les impacts des activités humaines sur le climat et le cycle de l’eau en promouvant des alternatives possibles. Les membres présents (associations, collectivités, agriculteurs, entreprises) ont 18 mois pour produire un Livre blanc. Celui-ci devra regrouper des objectifs et des actions concrètes et vérifiables, autour de l’eau, de l’énergie, de la biodiversité, de la mer et du littoral. En étant largement diffusé il permettre une mise en relief des possibilités de chacun pour agir à son échelle.

Perrine Bouteloup


Une série sur les alternatives sur l'eau et le climat

Le changement climatique est intrinsèquement lié à l’eau, tant par ses causes que par ses conséquences. Les conséquences, nous les connaissons tous-tes : sécheresses, désertifications, inondations et autres catastrophes climatiques sont toutes liées au surplus ou à l’absence d’eau. Concernant les causes, en revanche, notre gestion des cycles de l’eau est rarement considérée comme un facteur du changement climatique. Pourtant, les activités humaines sont responsables de nombreuses perturbations du cycle de l’eau, participant ainsi au dérèglement climatique aux niveaux local et global. Heureusement, ce processus est réversible. 

C'est pour valoriser les alternatives qui existent que France Libertés et Une seule Planète proposent un parcours numérique. Ce format vous permet de naviguer librement entre 11 étapes construites autour de notions clés: rétablir l’équilibre du cycle de l’eau, les alternatives dans le domaine agricole ou en zone urbaine, les zones humides, la déforestation, l’eau comme levier d’action… De nombreuses ressources, vidéos, podcast, montrent que les solutions existent. En partageant les bonnes pratiques, nous avons voulu montrer que chacun peut agir, à son échelle, et être acteur de la lutte contre le dérèglement climatique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.