Après "à genou devant la BCE" : À Plat-ventre devant l'Eurogroupe !!!

La modération de Tsipras dans l'affrontement avec l'eurogroupe est soulignée et critiquée par un membre de son équipe (un "insider" ?).

Tsipras n'a pas osé faire appels aux peuples de l'Europe, il s'est laissé tapoter la joue par l'un, prendre aimablement par le bras d'un autre, gratifier par mille sourires de tous ceux qui auraient voulu le voir écrasé.

Il a souri au lieu de crier.

Son discours de Strasbourg, du moins le seul extrait trouvé sur Médiapart est toujours bien gentil.

Les loups se régalent des gentils.

Pourtant il est le seul espoir de renaissance d'un espoir !!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.