Suis-je Charlie ou pas ?

Suis-je Charlie ou pas ?

J'ai dirigé des dizaines d'hommes sur des chantiers du Sahara à la Provence.

Entre "mecs" le langage est dru et solidaire, sauf avec quelques racistes, mis hors circuit rapidement. Ma pire remarque désobligeante pour un gars qui travaille de travers c'est "sacré rigolo, c'est pas comme ça ..."

À cinquante ans je me trouve à diriger une usine avec une petite majorité féminine.

Parlant d'une de mes erreurs ou d'une mauvaise nouvelle un juron peut m'échapper, dans lequel il peut arriver que l'appellation vulgaire de prostituée peut voisiner avec celui du créateur de toutes choses, sans que j'attache de signification péjorative à ces personnes qui sont aussi dignes d’intérêt que moi et vous.

Une jeune secrétaire me dit en rougissant qu'elle est catholique et qu'elle est choquée d'entendre le nom de son dieu de cette façon.

J'ai mis ma liberté de parole dans ma poche.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.