Franck Bonnéric
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 mars 2013

GUSTAV METZGER

Franck Bonnéric
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

//// GUSTAV METZGER /////

 Artiste écolo-block avant tout le monde, dont le geste emblématique demeure la South Bank Demonstration, réalisée à Londres en 1961. Entre happening et performance, Metzger pulvérise de l’acide sur une succession de toiles en nylon : en quelques vingt minutes, l’oeuvre d’art se crée en s’autodétruisant.  celle-ci déployée comme un écran devant la Tamise se dissout progressivement, faisant apparaître peu à peu la ville, comme une révélation de la réalité par l’anéantissement du dispositif ( voir vidéo).  Ce geste, pensé comme une réponse directe à la menace de l’arme nucléaire, marque alors une rupture radicale dans sa conception de l'art.

//// GUSTAV METZGER /////

http://www.lezebre.info/

 Artiste écolo-block avant tout le monde, dont le geste emblématique demeure la South Bank Demonstration, réalisée à Londres en 1961. Entre happening et performance, Metzger pulvérise de l’acide sur une succession de toiles en nylon : en quelques vingt minutes, l’oeuvre d’art se crée en s’autodétruisant.  celle-ci déployée comme un écran devant la Tamise se dissout progressivement, faisant apparaître peu à peu la ville, comme une révélation de la réalité par l’anéantissement du dispositif ( voir vidéo).  Ce geste, pensé comme une réponse directe à la menace de l’arme nucléaire, marque alors une rupture radicale dans sa conception de l'art.

Après avoir été une figure de proue de l'underground londonien dans les années 1960-70, Gustav Metzger appelle à une grève de l'art entre 1977 et 1980, en réaction à la tendance mercantile qui considère l'œuvre essentiellement comme un bien de consommation. “Le principe était d’appeler les artistes à être très actifs dans la compréhension de la marche du monde, et plus spécifiquement du monde de l’art”.  Il engage ensuite une série intitulée Historic Photographs, qui consiste à "récupérer"les clichés traitant des violences aveugles, liées à des conflits à forte charge géopolitique, comme la guerre israélo-palestinienne ou l'attentat d'Oklahoma City.
 

"L’art auto-destructif démontre la puissance de l’homme à accélérer le processus de désintégration de la nature " (G. Metzger).

Si la destruction demeure un élément central, elle ne peut se concevoir sans envisager les conditions de son renouvellement créatif: son œuvre, conçue comme génératrice de formes nouvelles, porte en elle sa propre autocréation.

Il expose sa première œuvre auto-générative à base de cristaux liquides le 8 janvier 1966 lors de son exposition personnelle à Better Books, à Londres. Placés entre deux plaques de verre insérées dans un projecteur de diapositives, ils sont mus d'un mouvement lent. Les cristaux colorés alternativement chauffés par la lampe puis refroidis régénèrent des images, aux formes et aux couleurs en constante évolution, mais non contrôlables.
Dans les années 1960 et 1970, Metzger réalise des projections psychédéliques pour les concerts des Cream et The Who. Quand Pete Townshend des Who fracasse sa guitare en plein concert, c’est devant une projection lumineuse de Metzger, faite de cristaux liquides et de filtres colorés.

Visionnaire, prophète, précurseur : les qualificatifs abondent pour désigner un artiste qui s’est intéressé un peu avant tout le monde à des sujets désormais incontournables. En 1972, à Sharja, lors de la première réunion de chefs d’état destinée à attirer l’attention de ces derniers sur l’avenir de la planète, Metzger réalise une pièce constituée d’une centaine de voitures déversant leurs gaz d’échappement à l’intérieur d’un immense chapiteau : cette installation  attire l’attention sur l’absurdité de nos comportements. Bien avant Kyoto et Copenhague, cette œuvre témoigne d’une rare sensibilité écologique et 40 ans plus tard, elle n’a rien perdu de sa force et de sa pertinence. Son art est un refus de l'oubli, d'assimiler, de passer à autre chose.

C'est bien plus tard, à l'occasion de sa première rétrospective au Musée d'art moderne d'Oxford, en 1998, que Gustav Metzger renoue avec les cristaux liquides. Il s'agit de cinq projections de grandes dimensions, désormais régulées par un système informatique conçu avec des ingénieurs. Les cristaux liquides réagissent toujours à la chaleur mais le processus d'évolution ainsi que leurs formes et couleurs restent incontrôlables. L'œuvre ainsi présentée invite le public à l'immersion dans la durée continue et dans un mouvement d'images aléatoires aux couleurs silencieuses.

Avec Supportive créée par Gustav Metzger, le macLYON renoue avec sa politique d’acquisition d’expositions inaugurée dès sa création en 1984.  Conçue à Londres pour le 3ème étage du Musée, mise au point et acquise en 2011, l’exposition est installée en 2013. Supportive est l’œuvre auto-créative la plus monumentale jamais créée par Gustav Metzger.
 
Elle  se présente comme la plus importante installation à base de cristaux liquides créée par l'artiste. Au moyen de sept projecteurs, Metzger conçoit  un dispositif composé d’un arc de cercle lumineux de 23 mètres de diamètre, dans lequel le spectateur se retrouve immergé dans une chorégraphie d’images, de lumière et de couleurs, orchestrée selon un cycle de vingt minutes. Créant ainsi un rythme équivalent en puissance au flux-reflux des vagues d’un tsunami, le désastre Japonais ayant grandement influencée la genèse de cette oeuvre. Franck Bonnéric

 MUSEE D'ART CONTEMPORAIN Cité Internationale - 81, quai Ch. de Gaulle - Lyon 6e   
 LATIFA ECHAKCH // HUANG YONG PING // GUSTAV METZGER : Du 15 février au 14 avril 2013

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP