BAROUK SALAMÉ, UNE GUERRE ......

barouksalame-r.jpg

À l'occasion des 50 ans de l'indépendance algérienne, Barouk Salamé (auteur du Testament syriaque et d'Arabian thriller) balance une jolie "claque" aux moralistes de tout poil !

 BAROUK SALAMÉ, UNE GUERRE ......

Tout le monde en prend pour son grade, le FLN bien sûr, et même ses soutiens européens, gauche "jeansoniste*", médias* moralistes ou moralisateurs. Les indépendantistes modérés ou laïques naïfs qui seront les premiers éliminés, et même l'OAS desperados assassins qui n'avaient et n'ont toujours vraiment rien compris.


 barouksalame-r.jpg


Dans Une guerre de génies, de héros et de lâches, Salamé auteur mystère de deux thrillers mêlant histoire des religions, monde moderne et suspense policier, détruit cette image et fait sauter les verrous de l'histoire officielle. "Barouk Salamé est plus qu'un pseudonyme, c'est le nom d'un autre, un hétéronyme, auquel je m'identifie, démarche que l'on retrouve chez les auteurs arabes anciens [qui était Imrou'l-Qays ?], chez le poète portugais Pessoa ou le philosophe danois Kierkegaard. Il exprime une partie de ma personnalité, une « altérité incluse » faite d'arabité et d'islamité. C'est le musulman en moi qui a écrit ce roman policier"

La famille du narrateur est en Algérie depuis des générations, une famille juive nationaliste de Constantine, "une famille de déicides, de mécréants et d'insensés", Serjoun sera le témoin actif d'une guerre d'Algérie qui aboutiT à une indépendance empoisonnée. Les parents de Serjoun ne sont jamais là, son père Ali le chimiste et sa mère s'investissent dans la lutte aux côtés du FLN. Il est élevé par une grand-mère exceptionnelle, partisane de l'indépendance mais dans un pays laïc, de gauche et débarrassé de l'influence des militaires. Le jeune garçon raconte avec son point de vue d'enfant surdoué les horreurs du conflit colonialiste mais aussi et surtout les luttes intestines au sein même des oppressés.

barouksalame-r.jpg
Accords, trahisons, complots et propagande jalonnent ainsi "la guerre dans la guerre" qui opposent les messalistes et le FLN plus indépendantistes que les autres!  D'Alger aux hauts-plateaux sahariens (Djelfa), puis à Oran fief de l'OAS, Serjoun va vivre tous les événements de la fin de la guerre, qui se terminent par un massacre d'européens (selon les sources 2000 à 3000 civils européens ont ainsi disparu à cette époque), et en parallèle par l'élimination du courant laïque et universaliste et multiculturaliste du FLN. Surprises les vainqueurs sont les mêmes qui détiennent le pouvoir en Algérie aujourdhui!
 
Pour clore son roman, l'auteur cite un écrit d'Ernest Renan sur la Révolution Française (1892): "La Révolution ne doit être jugée par les mêmes règles que les situations ordinaires de l'humanité. Envisagée en dehors de son caractère grandiose et fatal, la Révolution n'est qu'odieuse et horrible..."

barouksalame-r.jpg

Tout est dit dans cette postface. Il permet surtout de mieux comprendre comment le projet d'un état laïc et multiculturel dont rêvaient les premiers indépendantistes a pu être confisqué pour se transformer en état islamique. Le doute est bien l'essence de toute analyse politique ! À l'ignorer, bien des révolutions se sont terminées tragiquement.

 

Dans une région tourmentée, ils donnent les armes de l'histoire aux révoltés du printemps arabe. Et nous amène patiemment à analyser l'actualité récente avec une question: ou se cache la vérité ... Franck Bonnéric (lecture d'été)

UNE GUERRE DE GÉNIES, DE HÉROS ET DE LÂCHES, de Barouk Salamé, éd. Rivages, 280 p., 18,50 €.

* le réseau Jeanson était un groupe de militants français, agissant sous les directives de Francis Jeanson, qui opéra en tant que groupe de soutien du FLN durant la guerre d'Algérie, principalement en collectant et en transportant fonds et faux papiers, une partie de ma famille était partie prenante. Une grande partie se sont investie dans la nouvelle algérie, l'époque des pieds rouges.

**Les médias pro-indépendance ont dés le départ de l'insurrection placé le FLN en seul représentant de la résistance.

Article du site le  zèbre http://240plan.ovh.net/~croixroun/Joomla/index.php?option=com_content&task=view&id=1764&Itemid=332

 

 barouksalame-r.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.