Franck Des Adeusailes
Mécontemporain
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 juin 2020

Poètes, vos papiers ! Maurice Carême (21)

Franck Des Adeusailes
Mécontemporain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aujourd’hui Maurice Carême :

Il porte un oiseau

Il porte un oiseau dans son cœur,

L’enfant qui joue des heures, seul,

Avec des couronnes de fleurs

Sous l’ombre étoilée du tilleul.

Il semble toujours étranger

A ce qu’on fait, à ce qu’on dit

Et n’aime vraiment regarder

Que le vert calme du verger.

Autour de lui, riant d’échos,

Le monde est rond comme un cerceau

La bise

« Ce sont des feuilles mortes »,

Disaient les feuilles mortes

Voyant des papillons

S’envoler d’un buisson.

« Ce sont des papillons »,

Disaient les papillons

Voyant les feuilles mortes

Errer de porte en porte.

Mais la bise riait

Qui déjà les chassait

Ensemble vers la mer

Loin de l’hermétisme où s’enferme volontairement une certaine poésie pour le meilleur et souvent pour le pire, la poésie de Maurice Carême touche par sa tranquille évidence. Elle a la légèreté d’une aquarelle. Mais cette légèreté n’est jamais dénuée de profondeur et dessine un monde où l’homme fusionne avec l’univers dans la simplicité des choses : « le monde est rond comme un cerceau » pour l’enfant-poète, capable de donner vie à l’inanimé (« feuilles-papillon »). Le vent a beau être froid il n’empêche pas la joie, le rire.

Un art poétique ?

Non, je n’en ai pas.

Et je n’aime pas la métaphysique.

Les mots que j’emploie ?

Tous ceux que ma mère

Disait autrefois

Droite en la lumière.

Et Dieu, que vient-il

Faire en tout cela ?

Me montrer les fils

Que je ne vois pas.

La mort ? Que dit-elle ?

Mais tant que je vis,

Je mange et je ris,

Je suis éternel.

Maurice Carême partage avec La Fontaine une certaine idée de la légèreté, d’un art de vivre les plaisirs simples. Il partage aussi ce redoutable honneur d’être considéré d’abord et avant tout comme un poète pour enfant – il a en effet beaucoup écrit pour eux – alors que l’un et l’autre s’adressent aussi aux adultes. Mais le dilettantisme est parfois mal vu en littérature où le sérieux ne semble pas pouvoir aller sans pathos. L’un et l’autre cependant nous font toucher du doigt la gravité des choses. Témoin ce poème tiré d’un recueil que Maurice Carême consacra à sa mère :

Depuis le jour où tu es morte

Nous ne nous sommes plus quittés.

Qui se doute que je te porte,

Mère, comme tu m’as porté ?

Tu rajeunis de chaque instant

Que je vieillis pour te rejoindre ;

Si je fus ton premier tourment,

Tu seras ma dernière plainte.

Déjà, c’est ton pâle sourire

Qui transparaît sous mon visage,

Et lorsque je saurai souffrir

Longtemps, comme toi, sans rien dire,

C’est que nous aurons le même âge.

Comment mieux dire le temps qui, passant, permet que fils et mère fusionnent, jusqu’à que la disparue regrettée parvienne à se réincarner ? Mine de rien il y a de la magie dans l’œuvre foisonnante de Maurice Carême. Il ne faut pas hésiter à y plonger, à se laisser porter par ses poèmes qui nous donnent des ailes pour mieux toiser les abîmes splendides dont toute vie simple est faite.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin