CHARLIE N'EST PAS SERIEUX !...

Il s'applique à penser aux lendemains meilleurs, pour lui, pour les autres, ici tout comme ailleurs.

Il est léger comme l'air, ivre du temps qui passe à l'ombre du Pont de pierre, Charlie s'en fout de tout. 
Il se pose là où le vent l'emmène, travaille à ses passions, se torture de questions...
Il se nourrit de mots, d'images et de musiques, de sourires échangés.
Charlie n'a de Dieu que la métaphysique. 
Charlie ne fait pas ses comptes, ne prévoit pas plus loin que demain, ne s'inquiète ni du soleil qui brûle sa peau déjà mate 
ni de la pluie qui ruisselle le long de ses vitres malencontreusement ouvertes.

Charlie sur la digue Charlie sur la digue

Charlie est désespérant, il n'est pas plus sérieux qu'un enfant.

Il s'applique à panser les maux des autres gens, parfois des inconnus dont les ombres ont zébré sa route. 
Il s'applique à penser aux lendemains meilleurs, pour lui, pour les autres, ici tout comme ailleurs.
Charlie rêve de paix, de dialogue, de justice et de sérénité.

Charlie n'a ni race ni couleur, ses mots n'ont ni accent ni odeur.. 
C'est un enfant du monde auquel il fait honneur.

Parfois, Charlie s’assoie sur les poches de son jean délavé comme les yeux de Charlotte, la fille qui l'accompagne, entre deux des rochers gris qui longent cette digue infinie...
Et j'aperçois deux minuscules larmes qui se faufilent entre ses paupières fatiguées pour rejoindre le sous-bois de sa barbe tranquille.

Charlie reste des heures ici... le sais-tu ? 
à fixer l'horizon qui s'est tu quand au delà 
des milliers d’âmes s'y tuent.

Charlie était marin bénévole sur l'Aquarius 
...en Méditerranée.

Franck Juin

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.