Franck Walter
auteur
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

1 Éditions

Billet de blog 2 oct. 2021

Franck Walter
auteur
Abonné·e de Mediapart

Aux urnes, sous-citoyens ! (news du 2 oct 2021)

Franck Walter
auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le bloc électoral « Abstention, votes blancs et nuls » a finalisé son plan d’action et nous avons choisi notre nom de bataille pour participer aux présidentielles de 2022 : Les Ecoeurés ! 

Nous commençons la collecte des parrainages officiels (14 élus nous ont déjà proposé spontanément leur soutien). 

Notre but n’est pas de présenter un énième “petit candidat” à cette élection en espérant qu’il atteindra 1% des voix. Non, nous proposons à tous les Français qui, comme nous, sont écoeurés par la parodie de démocratie dans laquelle notre pays s’enfonce d’utiliser les élections présidentielles comme un Referendum d’Initiative Citoyenne.

Le candidat des” Ecoeurés” sera purement symbolique. Il ne briguera aucun mandat. Il prêtera son nom (validé par la commission électorale) pour que le résultat de notre Referendum d’Initiative Citoyenne ait une valeur légale.

Le résultat de ce RIC se traduira, en toute légitimité, en % des suffrages exprimés aux élections présidentielles.

Dans ce RIC, nous réclamons quatre mesures essentielles dans une démocratie digne de ce nom :

  • La mise en oeuvre immédiate des élections législatives à la proportionnelle (pour que les différents partis soient représentés de façon équitable à l’assemblée nationale); 
  • L’utilisation commune du Referendum d’Initiative Citoyenne en cours de mandat et sa prise en compte à titre de projet de loi par l’Assemblée Nationale;
  • La comptabilisation des votes blancs dans les suffrages exprimés;
  • L’abolition des privilèges tenant de l’ancien régime : Résidence de fonction dans les palais dorés de la république, serviteurs en costume d’époque, caviarderies à la De Rugy dans des hotels privés qui coûtent une fortune au contribuable. Toutes ces outrances d’un autre temps sont intolérables à une époque où les queues s’allongent devant les Restos du coeur !

Nous n’empêcherons pas l’un des “grands candidats” en lice de devenir le prochain roitelet (ou la prochaine reinette ?) de France. Mais vu le profil des prétendants et la surenchère de radicalité qui caractérise cette élection, ces “garde-fou” démocratiques sont une priorité absolue.

Comme d’habitude, les Français qui auront voté pour des Macron, Lepen, Zemmour, Mélanchon, Bertrand et autres candidats aussi passionnants qu’une télé sans programme se plaindront un an plus tard de s’être fait enfumer. Si les “Ecoeurés” réussissent leur coup, les bons votants pourront remercier les abstentionnistes d’avoir limité les dégats en redonnant à l’Assemblée Nationale le pouvoir de s’opposer au gouvernement.

Quelques millions de Français veulent vivre en Macronie, quelques millions préfèrent la Lepenie, la Zemmourie, la Mélanchonie. C’est leur choix. Mais combien sommes-nous à vouloir vivre en Démocratie ?

Si tous les abstentionnistes de 2017 se bougent et vont voter pour le candidat symbolique des “Ecoeurés”, nous l’emporterons au premier tour. Nous nous désisterons si les candidats qui profitent de notre retrait s’engagent publiquement à mettre en oeuvre les quatre mesures réclamées dans notre RIC. Sinon, nous bloquerons l’élection.

Quel que soit notre score, le simple fait de dénoncer les artifices d’une démocratie de façade sera une victoire en soi. C'est l'occasion de pousser un énorme coup de gueule sans que cela ne coûte à personne une main ou un oeil.

Qu’ils votent ou non, ce sont les Français qui financent les élections, y compris les meetings pharaoniques où des figurants sont payés pour applaudir les “grands candidats”. Ils sont remboursés de leurs frais de campagne par le contribuable. Alors, tant qu’à payer pour les festivités, autant profiter de l’occasion pour nous marrer un peu nous aussi.

Si vous ne l'avez pas encore fait, merci de signer la pétition pour soutenir notre projet (pas de soutien financier) et de partager ce lien dans vos réseaux.

https://chng.it/PQhJd2R6jP

Aux urnes, sous-citoyens !

contact@aux-urnes-sous-citoyens.com

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Europe
Poutine entérine l’annexion de quatre régions ukrainiennes
Après une allocution au Kremlin, le président russe a signé l’annexion des régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijjia, ainsi que des autoproclamées « Républiques » de Donetsk et de Louhansk. Et il a prévenu que la Russie protègerait ses terres « en utilisant toutes [ses] forces ».
par Laurent Geslin
Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff