LECTURE VERTIGINEUSE

Patrick Senécal, "Contre Dieu" (édition coups de têtes, 2010)

L'auteur québécois est un spécialiste de belles frayeurs ("Les sept jours du talion", 2002). "Contre Dieu" tient du roman noir. Très noir. A l'annonce brutale de la perte des siens, un homme nous décrit le "tsunami" intérieur qui l'assaille désormais sans relâche. Ses pensées et actes n'ont plus aucune assise palpable. Comme un survivant agrippé à une bouée, il rage des vagues scélérates du monde entier. Cette douloureuse et vertigineuse perte de repères, est aussi un excellent exercice de style. Ponctué de virgules mais jamais d'un seul point. Remarquable et inoubliable.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.