CANNES BON DEBARRAS

Enfin, le festival qui rassemble des millionnaires bien engraissés par un marché du cinéma qui leur assure une rente à vie, se termine. On pourrait deviner les dernières techniques de chirurgie esthétiques pour maintenir leurs chaires en place sur les marches couleur rouge sang... bien appropriées. A croire que tout est prévu pour nous éviter une image de déchéance. Pauvres cannois aussi, qui doivent cotoyer de force des pauvres. Une population de curieux qui viennent sur leur territoire c'est honteux pour ces retraités UMP. Jeter moi ça à la mer !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.