Pourquoi des milliers de français adhèrent à l’UPR ?

Président-fondateur de l'UPR, François Asselineau, explique dans un entretien vidéo ses valeurs, ses principes et sa motivation pour se présenter à l'élection présidentielle de 2017.

Président-fondateur de l'UPR, François Asselineau, explique dans un entretien vidéo ses valeurs, ses principes et sa motivation pour se présenter à l'élection présidentielle de 2017.

Nous avons choisi de vous en dévoiler quelques extraits de l'entretien de François Asselineau

« Comme vous le savez l’élection présidentielle est l’élection décisive de la République. C’est le moment où le peuple français doit débattre de son avenir collectif est fixé les orientations pour les cinq ans à venir pour notre pays. »

François Asselineau est candidat à l’élection présidentielle de 2017.

François Asselineau est né à Paris il a 59 ans, marié, deux enfants. De par sa carrière professionnelle, il a été amené à beaucoup voyager dans le monde. Il a visité plus de 90 pays et a séjourné durant plus d’un an et demi au Japon (pays dont il parle la langue). Il est diplômé des Hautes Etudes Commerciales (HEC), il a ensuite été reçu au concours de l’Ecole Nationale d’Administration (l’ENA) promotion 1985. Il est ensuite entré à l’Inspection Générale des Finances, grand corps du ministère de l’Economie et des Finances.

Il a été membre de différents cabinets ministériels notamment celui du Ministre de l’Industrie et du commerce extérieur  puis auprès du ministre des Affaires Etrangères, François Asselineau connaît les allées du pouvoir.

François Asselineau en 2004 a été nommé délégué général de l’intelligence économique au ministère des finances. Toutefois en 2004, il remet à son ministre de tutelle, Nicolas Sarkozy,  un dossier qui expliquait que le monde était aux portes d’une crise financière de première magnitude.

« J’ai annoncé que l’ensemble du monde occidental était en train de se désindustrialisé de façon tragique au profit des nouveaux pays en voie de développement, notamment les pays d’Asie. Et enfin j’ai annoncé dès juin 2004 que l’Euro finirait par exploser, comme d’ailleurs ont toujours explosé les monnaie plurinationales de l’Histoire. Je n’ignorais pas que ces analyses qui n’étaient pas consensuelles, elles n’étaient pas faites pour plaire à mes supérieurs hiérarchiques. Mais sommes-nous là pour plaire ou pour dire la vérité ? »

François Asselineau choisit la vérité et a donc été prié de regagner son corps d’origine l’Inspection générale des finances. Cette péripétie a conduit François Asselineau, le 25 mars 2007, jour du cinquantième anniversaire du traité de Rome, à fonder un parti politique nouveau Union Populaire Républicaine.

Ce parti s’adresse à « tous les français quelques soit leur origines sociales, religieuses, ou politiques c’est un rassemblement provisoire, un rassemblement de tous les français qui veulent sauver la France et rétablir la démocratie »

Comment faire ?                                                                                         

« On ne pourra pas rétablir la démocratie en France si l’on reste dans le cadre d’une Union Européenne composée de 27 états bientôt 28 où la France pèse moins de 4% et où l’ensemble des lois et règlements qui nous sont imposés sont contraire à nos intérêts nationaux. Nous sommes dans une situation où vous voyez défiler dans les grand médias nationaux, des hommes et des femmes politiques de différentes tendances, qui promettent aux français des choses qu’ils ne pourront pas mettre en œuvre parce qu’elles sont contraires aux traités européens.

Ceux qui vous promettent qui vont lutter contre les délocalisations et favoriser la ré-industrialisation de la France, omettent de dire aux français qu’ils n’ont pas le pouvoir parce que c’est contraire à l’article 63 du traité de l’Union Européenne qui organise les délocalisations. »

« De nombreuses propositions ne peuvent pas être appliquées car c’est contraire aux grandes orientations de politiques économiques européennes fixées par la Commission Européenne et infaisable en termes de législation en raison des articles fixés par les traités européens. »

François Asselineau se présente devant le suffrage des Français afin de faire tomber les masques. Afin que les français comprennent pourquoi et comment on les prend pour des imbéciles. Pourquoi les responsables politiques des différents partis ne rentrent dans le détail et explique la situation aux français telle qu’elle est.

L’objectif de cette candidature est d’abord est avant de rétablir une démocratie digne de ce nom.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.