Ces hommes politiques déconnectés du peuple…

Ce n’est un scoop pour personne, les élites qui nous “gouvernent” sont complètement hors des réalités du quotidien des Françaises et des Français.

Avantages en tous genres, passe-droits et bien sûr revenus confortables. Je ne conteste pas le fait que ce soit légitime ou non, que ce soit justifié ou pas, qu’il soit mérité… Ce n’est pas le débat.

Ce que je souhaite mettre en avant, c’est l’indécence dont certains “responsables” politiques font preuve.

 Derniers exemples :

 - Henri Guaino, qui, lorsque l’on lui demande combien il arrive à mettre de côté avec son salaire de 5 100 euros par mois, répond “rien”. Ne se démontant pas face au journaliste qui lui signale que cela va créer la polémique, il continue et se justifie en disant que la vie sur Paris est chère, qu’au passage il n’est pas un élu de Corrèze avec un mépris à peine caché. Comme si cela ne suffisait pas, il en rajoute une couche en justifiant que les députés devraient être payés davantage.

 - Gérard Collomb, dernier en date. Monsieur grogne parce que le Sénat lui a enlevé une partie de ses revenus. La raison ? Trop d’absences ! Notre ami ne gagne plus “que 4 000 euros par mois, un vrai cauchemar” selon ses dires. Cela ne s’invente pas. Il paraît que c’est le travers du cumul des mandats, il ne peut se rendre systématiquement sur Paris.

Ahhh le cumul des mandats, l’éternel marronnier. On l’autorise, on le supprime ? François Asselineau, président de l’Union populaire républicaine, par exemple n’y est pas favorable. Il existe une exception : les maires de petites communes, qui, pour exister doivent pouvoir cumuler une deuxième fonction pour peser dans les décisions.

Cet homme, François Asselineau, candidat du Frexit pour 2017, me semble avoir les pieds sur terre et dénonce l’indécence de toutes ces personnalités politiques qui occupent l’espace médiatique. Celles-ci ne sont plus en contact avec le peuple depuis longtemps alors que M. Asselineau sillonne la France depuis maintenant dix ans pour expliquer à ses concitoyens l’escroquerie que représentent l’Union européenne, l’euro et l’OTAN.

Les partis sont trop bien installés, les parlementaires dans des pantouffles dorées. J’espère vraiment que François Asselineau pourra être present au premier tour de l’élection présidentielle pour amener de l’humanité, de la décence et du bon sens parmi toute cette classe politique qui vit dans une tour d’ivoire et qui n’opère que pour leur carrière personnelle.

 

Patrick B., adhérent de l'UPR depuis 2008.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.