Ce NPA qui peut encore sauvé

Je reprends ce blog abandonné pour régir à un un article qui, sur un autre blog, m'a profondépment heurté, d'autant qu'il m' a paru très représentatif de dérives mortifères d'un parti auquel j'appartiens. Ci-dessous, donc, le lien de l'article et la réponse que j'ai voulu y apporter.

http://blogs.mediapart.fr/blog/carland/210712/vielles-charrues-npa-et-passe-gauche

 

Ce qui est effarant dans cet article pour tous les (encore) membres du NPA qui, comme moi, pensent que ce parti a encore quelque chose à dire et que la nécessité d'une force, à la gauche des partis de gouvernement, dont l'engagement ne soit pas purement institutionnel, est plus que jamais sensible, c'est à quel point il doit apparaître abscons et dérisoire à qui n'est pas un initié de ses consternantes luttes de tendances et, ici, à ses déclinaisons quasi clochemerliennes. Comme s'il n'était rien de plus important que de savoir si Poutou avait mangé au restaurant et si la GA locale s'était rendue complice de cette abominable forfaiture !

 Pour moi, et pour d'autres, mon expérience, cette semaine, du NPA, cela a été :

  • une manifestation en de soutien de l'action internationale Boats4People qui se déroule actuellement en Méditerranée (avec plusieurs organisations, (dont le PG, EELV, le PC, les Alternatifs, la FASTI, le MRAP...) ;

  • une réunion d 'information et d'échanges, au siège du parti, avec des représentants de la gauche syrienne, sur la situation dans ce pays ;

  • un rassemblement devant le ministère de la Justice (?) pour demander la libération de Georges Ibrahim Abdallah emprisonné depuis 28 ans pour raisons politiques – triste record ! 

     Le même jour, le NPA appelait à un autre rassemblement devant l'ambassade du Pérou contre la violence opposée à la population de Cajamarca, en lutte pacifique depuis 8 mois contre le méga projet minier Conga qui menace son eau et son environnement.

     La même semaine, le tract hebdo du NPA portait sur les mobilisations qu'appelle l'annonce des licenciements à Aulnay ; un appel était également lancé en soutien aux grévistes d'un Monoprix parisien. Quant au dossier du journal, il était consacré au 2ème forum européen contre les Grands projets inutiles et imposés ( GPII) qui s'est tenu à Notre-Dame-des-Landes pour pousser à la convergence des luttes contre ces projets qui, du Pays basque à la Russie, en passant par l'Allemagne et la Grèce, menacent l'environnement.

     Tel est le NPA des militants, celui qui n'est  pas mort (contrairement au jugement trop rapide de Guy Dufau et de nombre de témoins), mais qui a du mal à naître vraiment en arrivant enfin à se rassembler sur la base de son projet fondateur et, à entamer d'ici à son Congrès et au-delà, un réel processus de refondation et de reconstruction

Un véritablement nouveau Parti anticapitaliste doit voir le jour. C'est l'importance de jeu qui lui impose  de réussir et représente encore son premier atout.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.