Cdiscount : pendant le confinement, les (petits) profits continuent !

Livraison différée d'un objet essentiel à un vieillard en prétextant faussement un dépôt fermé

Mon four, dont je me sers beaucoup, a expiré au début du confinement. Le 22 avril, je commande son successeur, à livrer dans une grande surface de ma commune. Il est dirigé sans prévenir vers un endroit distant de 20 kilomètres sous le prétexte (écrit finalement dans un e-mail) de la fermeture de "nombreux dépôts". Or la destination convenue est toujours restée en fonctionnement.

Quand je finis par obtenir ces informations et demande sur un ton de moins en moins patient le respect du contrat, Cdiscount répond (à un message sur 5) que, la vente étant annulée et le remboursement à ma disposition, "on ne peut rien faire" tant que je ne touche pas cet argent et ne renouvelle pas la commande.

Le dépôt à qui on a volé ce travail et la gendarmerie locale ne sont pas très approbateurs. On verra si la justice apprécie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.