Serge Klarsfeld contre la calomnie frappant Patrick Desbois

Le grand quotidien du soir corrige le tir, ce qui lui évitera peut-être de rapetisser : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/07/08/en-defense-du-pere-desbois-par-serge-klarsfeld_1216678_3232.html .

 

La réaction d'une de ses abonnées me va droit au coeur :

 

Nadia Babika

08.07.09 | 17h17

Merci à Serge Klarsfeld pour cette reconnaissance et cet hommage qu'il rend aux travaux du Père Desbois. Il souligne, avec juste raison, combien ces terrifiantes tueries étaient ignorées du grand public de manière précise. Il a perçu aussi la dimension spirituelle de cette démarche, qui il est vrai peut échapper aux universitaires et les dérouter, parce qu'inédite et génante à leurs yeux d'historiens. L'historien François Delpla a compris lui, et a riposté face aux accusations avec compétence.

 

Il est sans doute vrai que mes interventions sur la Toile ont joué un rôle pour circonscrire la calomnie. Je n'en tire nulle gloire, mais des leçons, à l'usage de tous, sur les vertus d'Internet : un type seul, tranquille et résolu, avec un bon dossier, peut clarifier une affaire que d'autres embrouillent à plaisir.

 

Il reste un tout petit peu de travail : Serge comme Nadia ne mettent pas en lumière le caractère ultra-minoritaire de la cabale. Or elle a été portée publiquement par trois historiens et trois journalistes, et encore, pas tous en même temps. Il n'y a jamais eu l'ombre d'un début de mobilisation "des historiens" contre les recherches conduites par Yahad-In unum mais au contraire une calomnie aussi stable qu'un feu follet, ayant du mal à dire elle-même si elle portait sur les recherches ou seulement sur leur médiatisation.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.